Cui­si­ner les herbes sauvages

Re­gard sur les herbes qui nous en­tourent

Le Berry Républicain - - Bourges Agglo Bourges Plus -

Un ate­lier dé­cou­verte et pré­paration a per­mis d’ap­pré­cier les herbes ou fleurs que l’on peut trou­ver dans son jar­din, sans les avoir plan­tées.

Dans le cadre du prin­temps de l’éco­lo­gie, la sec­tion cui­sine de l’Ami­cale laïque de la Cha­pelle­Saint­Ursin avait in­vi­té mer­cre­di ma­tin, Fré­dé­ric Thé­linge, ani­ma­teur na­ture de Cher em­ploi ani­ma­tion pour une dé­cou­verte de la cui­sine aux herbes sauvages.

Une bonne di­zaine d’adhé­rentes, par­ti­cu­liè­re­ment in­té­res­sées, sont ve­nues ra­mas­ser, cueillir, tou­cher, sen­tir cer­taines plantes toxiques et même en goû­ter et en cui­si­ner d’autres, co­mes­tibles.

Bourse à pas­teur, pé­tales, bour­geons

Fré­dé­ric Thé­linge a at­ti­ré l’at­ten­tion du groupe sur la bourse à pas­teur de la fa­mille des choux. Elle est ex­cel­lente en in­fu­sion pour la cir­cu­la­tion du sang. Il a aus­si par­lé du plan­tain lan­céo­lé qui se mange en sa­lade ou dans des cakes.

Le pis­sen­lit qui se mange en sa­lade et en confi­ture, ap­par­tient à la fa­mille des lai­tues qui sont toutes co­mes­tibles sauf la ter­rible psy­cho­trope lai­tue vi­ro­sa (pe­tits poils sous les ner­vures).

La bar­dane est une plante aux nom­breuses ver­tus thé­ra­peu­tiques qui se cui­sine en po­tage et en ome­lette.

Les fleurs de bour­rache s’uti­lisent pour dé­co­rer les plats et les pé­tales de co­que­li­cots pour les co­lo­rer mais on en fait aus­si des bon­bons.

En­fin, au­tour d’une viande, ne pas ou­blier les pe­tits bour­geons d’épi­céa ou les bou­tons fer­més des pâ­que­rettes sau­tés à la poêle.

At­ten­tion au sé­ne­çon

L’ani­ma­teur a mis les au­di­teurs en garde contre quelques plantes toxiques, le sé­ne­çon, très pré­sent dans nos ré­gions, le bou­ton­d’or de la fa­mille des re­non­cules, la fleur des to­mates, les ifs etc.

Puis, tout le monde s’est mis au tra­vail. Éplu­cher, la­ver, cou­per et cuir de la re­nouée du Ja­pon, du fe­nouil sau­vage dont ils ont ap­pris à conser­ver les tiges dans du vi­naigre, de la bour­rache pour faire un po­tage avec une pomme de terre etc.

Les au­di­teurs ont eu droit à deux conseils im­por­tants par­mi d’autres, pour ter­mi­ner cette le­çon de bo­ta­nique pas­sion­nante : « plu­tôt cuire ou blan­chir les plantes sauvages avant de les consom­mer et ne les ré­col­ter que dans des en­droits pro­té­gés loin de pes­ti­cides éven­tuels ».

COURS. Fré­dé­ric Thé­linge pro­digue conseils et re­cettes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.