Fête de la science, en­core une jour­née de dé­cou­vertes

La fête de la Science se pour­suit au­jourd’hui, toute la jour­née, sur le cam­pus de La­hi­tolle

Le Berry Républicain - - La Une - Ma­rie-Claire Ray­mond ma­rie-claire.ray­mond@cen­tre­france.com

Pour la pre­mière fois, la fête de la Science se dé­ploie sur le cam­pus de La­hi­tolle à Bourges. Ate­liers de créa­tion, jeux ma­thé­ma­tiques, ro­bo­tique… Il y en a pour tous les âges.

La fête de la Science, c’est un gros gâ­teau de cu­rio­si­tés. Au fil de la ba­lade sur le cam­pus uni­ver­si­taire, on pi­core, on s’étonne, on est cap­ti­vé.

Cette an­née, le thème na­tio­nal de cette 27e édi­tion, c’est les fake news. En fran­çais, les in­fox. « Mais je crois que nous sommes les seuls à avoir tra­vaillé sur ce thème », sou­rit Aman­dine, res­pon­sable de la Mai­son de l’eau, à Neu­vy­sur­Ba­ran­geon.

Sur le stand de l’as­so­cia­tion, on a, donc, choi­si de dé­cons­truire des idées re­çues comme « l’eau n’a pas de goût » ; « l’eau, ça mouille » (c’est ou­blier l’ef­fet dé­per­lant et les plumes des oi­seaux) ; « l’homme a tout in­ven­té » (il a aus­si beau­coup co­pié la na­ture).

Stop Mo­tion et ex­pé­riences

Les en­fants dé­couvrent les pro­prié­tés de la sphaigne, cette plante éponge qui vit dans les tour­bières, mais aus­si un ma­té­riau im­per­méable ins­pi­ré des pro­prié­tés hy­dro­phobes de la feuille de né­nu­phar… Suc­cès as­su­ré. « On a un jeu de ques­tions­ré­ponses, où on de­mande si les abeilles mangent du miel, ou si le cra­paud est le mâle de la gre­nouille ! »

À l’Es­pé (école su­pé­rieure du pro­fes­so­rat et de l’édu­ca­tion), les étu­diants ont ima­gi­né du lu­dique. Il y en a pour tous les goûts : jeux ma­thé­ma­tiques, ex­ pé­riences au­tour des éner­gies re­nou­ve­lables et de l’élec­tri­ci­té.

Dans la salle d’arts plas­tiques, l’ate­lier Créa­nim’Es­pé ex­pé­ri­mente un lo­gi­ciel de Stop Mo­tion (ani­ma­tion en vo­lume). Ju­ les, 10 ans, a l’ha­bi­tude d’en faire chez lui avec sa ta­blette. Il est ve­nu avec ses per­son­nages en Le­go®, ses su­per­hé­ros, des voi­tures, et ima­gine au dé­bot­té un film d’ani­ma­tion. Oriane et Maé­va, ani­ma­trices de l’ate­lier, sont ra­vies : « Dès que les en­fants peuvent ma­ni­pu­ler, ils adhèrent. »

Pro­cès Har­ry Pot­ter par les étu­diants de la fac de droit

Si, en ex­té­rieur, l’as­so­cia­tion As­tro­lab fait vo­ler des fu­sées avec de l’eau, à l’in­té­rieur de la salle d’armes, on parle tra­vail. Les vi­si­teurs doivent choi­sir entre « Le tra­vail c’est la san­té » et « Ne rien faire c’est la pré­ser­ver ». « C’est une fa­çon lu­dique de dire que les sciences so­ciales sont des sciences à part en­tière », ex­plique Fré­dé­rique Bar­nier, so­cio­logue, en­sei­gnan­te­cher­cheure à l’IUT et res­pon­sable du dé­par­te­ment car­rières so­ciales.

Un peu plus loin dans la salle d’armes, c’est l’heure du pro­cès d’Har­ry Pot­ter. « Quand on nous a de­man­dé de par­ti­ci­per à la fête de la Science, ex­plique Georges Ka­béya, du bu­reau des étu­diants, on a ima­gi­né un pro­cès où Har­ry Pot­ter, mi­nis­tère pu­blic, at­ta­quait Lord Vol­de­mort, le sei­gneur des té­nèbres. »

Har­ry Pot­ter est in­ter­pré­té par Eva Le­clercq. L’avo­cate de Vol­de­mort, Bel­la­trix Les­trange, est jouée par An­toine Baille­ron. Et Vol­de­mort dans tout ça ? Il est in­ter­pré­té par quel­qu’un du pu­blic. En l’oc­cur­rence Tho­mas,

9 ans, pas peu fier d’être condam­né à per­pé­tui­té, lui qui est ac­tuel­le­ment plon­gé dans le

3e tome de la sa­ga.

è Pra­tique. Au­jourd’hui, de 10 heures à 18 heures, cam­pus de La­hi­tolle à Bourges.

PHO­TOS M.-C.R.

MANIP.À l’Es­pé (école su­pé­rieure du pro­fes­so­rat et de l’édu­ca­tion), Ai­sa, 9 ans, a ex­pé­ri­men­té l’élec­tri­ci­té.

RO­BOT. Dans le hall de l’école d’in­gé­nieurs, le club de ro­bo­tique de l’In­sa a pré­sen­té « un ré­si­du de ro­bot et une im­pri­mante 3D ».

HAR­RY POT­TER. Des étu­diants de la fac de droit, Georges Ka­béya et Eva Le­clercq, lors du pro­cès de Lord Vol­de­mort.

LU­DIQUE. Jules, 10 ans, a tes­té un lo­gi­ciel de Stop Mo­tion, à l’Es­pé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.