Paul, apôtre du Ch­rist

Le Bessin Libre - - Cinema - Marie-Christine d’An­dré

En 67 après Jé­sus-Ch­rist, les ch­ré­tiens de Rome sont sau­va­ge­ment per­sé­cu­tés par les Ro­mains, car l’em­pe­reur Né­ron les a ac­cu­sés faus­se­ment d’avoir mis le feu à la ville. Par me­sure de ré­tor­sion, les sol­dats trans­forment les ch­ré­tiens qu’ils cap­turent en torches vi­vantes, afin d’éclai­rer les rues de la ville. Paul, condam­né à mort, a été je­té en pri­son dans l’at­tente de son exé­cu­tion. À son ar­ri­vée à Rome, Luc dé­cide de se rendre clan­des­ti­ne­ment dans la pri­son, afin de voir Paul et de re­cueillir ses der­nières vo­lon­tés. Loin d’être une bio­gra­phie de saint Paul, ce film ma­gni­fique s’in­té­resse à ses der­niers jours, mais aus­si à la vie des ch­ré­tiens de l’époque, faite de peurs, d’an­goisses, mais aus­si de so­li­da­ri­té. Avec de su­perbes dé­cors et une ex­cel­lente re­cons­ti­tu­tion his­to­rique, le ci­néaste res­ti­tue la vie quo­ti­dienne dans ses moindres dé­tails. Les dis­sen­sions au sein de la com­mu­nau­té ch­ré­tienne, entre les par­ti­sans de ré­pondre à la vio­lence par la vio­lence, et ceux qui sont prêts à vivre jus­qu’au sa­cri­fice fi­nal le mes­sage du Ch­rist, sont par­fai­te­ment bien ex­po­sés. Les dia­logues, su­per­be­ment écrits, res­ti­tuent la pro­fon­deur du mes­sage du Ch­rist et confèrent une belle spi­ri­tua- li­té à ce film. Avec beau­coup de dé­li­ca­tesse, le ci­néaste, qui maî­trise l’art de l’el­lipse, par­vient à faire com­prendre la vio­lence de l’époque, sans ja­mais la mon­trer de front, ce qui rend ce film ac­ces­sible au plus grand nombre.

L’in­ter­pré­ta­tion, do­mi­née par Jim Ca­vie­zel, qui avait in­ter­pré­té le rôle du Ch­rist dans “La Pas­sion du Ch­rist”, de Mel Gib­son, est sen­sa­tion­nelle. Le film a été tour­né sur l’île de Malte, c’est pour­quoi il fait sou­vent pen­ser à “Gla­dia­tor”, de Rid­ley...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.