LE RÉ­GIME SO­CIAL DES IN­DÉ­PEN­DANTS

Le Courrier de l'Eure - - L’evénement -

Le ré­gime so­cial des in­dé­pen­dants ( RSI) est ins­tau­ré en mars 2005. À l’époque il rem­place en une seule même en­ti­té, les di­verses caisses aux­quelles les tra­vailleurs in­dé­pen­dants ou non sa­la­riés (com­mer­çants, ar­ti­sans et pro­fes­sions li­bé­rales) co­ti­saient. Le RSI a en­suite in­té­gré les au­to de­ve­nus mi­cro en­tre­pre­neurs. en jan­vier 2016. Le RSI gère l’as­su­rance ma­la­die, les pres­ta­tions fa­mi­liales et la re­traite des tra­vailleurs non- sa­la­riés ( TNS). Les pro­fes­sions li­bé­rales dé­pendent du RSI pour les pres­ta­tions de san­té et de fa­mille mais pas pour la re­traite. Il convient aus­si de dis­tin­guer le RSI en tant que ré­gime de re­traite de base du RSI ré­gime com­plé­men­taire, ap­pe­lé ré­gime com­plé­men­taire des in­dé­pen­dants (RCI). Les mi­cro-en­tre­pre­neurs sont aus­si af­fi­liés au RSI pour la re­traite de base s’ils exercent une ac­ti­vi­té com­mer­ciale ou ar­ti­sa­nale. En re­vanche ceux dont l’ac­ti­vi­té est as­si­mi­lable aux pro­fes­sions li­bé­rales sont sou­mis à la Caisse in­ter­pro­fes­sion­nelle des pro­fes­sions li­bé­rales (CIPAV). Les in­dé­pen­dants co­tisent, pour leur re­traite de base, à hau­teur de 17,15 % de leurs re­ve­nus, dans la li­mite du pla­fond men­suel de la Sé­cu­ri­té so­ciale (3 218 € en 2016). Étant leur propre pa­tron, les ar­ti­sans et com­mer­çants sont as­su­jet­tis à la fois à la part sa­la­riale et à la part pa­tro­nale des co­ti­sa­tions vieillesse. (Source RSI)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.