Ils dé­non­ce­ront la « mise à mort » des ani­maux

Le concept de « Nuits de­bout » est re­pris par l’as­so­cia­tion 269Life li­bé­ra­tion ani­male. Une veillée noc­turne se­ra or­ga­ni­sée le 26 sep­tembre de­vant l’abat­toir So­co­pa.

Le Courrier de l'Eure - - Le Neubourg - Ra­phaël Tual Nor­man­die Actu

Une ac­tion de grande am­pleur au­ra lieu de­vant 65 abat­toirs de plu­sieurs pays, dont la France. Dans la nuit du 26 au 27 sep­tembre, l’as­so­cia­tion 269Life li­bé­ra­tion ani­male or­ga­nise des opé­ra­tions « Nuits de­bout de­vant les abat­toirs » qui mo­bi­li­se­ront près de 800 mi­li­tants de la cause ani­male.

« Un évé­ne­ment in­ter­na­tio­nal re­pre­nant le concept ci­toyen des « Nuits De­bout » pour le trans­po­ser de­vant les abat­toirs afin d’at­ti­rer l’at­ten­tion de l’opi­nion pu­blique sur le sort que nous ré­ser­vons aux ani­maux et sus­ci­ter une ré­flexion sur le sta­tut de ces der­niers » , in­dique l’as­so­cia­tion.

« En hom­mage aux ani­maux mas­sa­crés »

En Nor­man­die, trois abat­toirs sont vi­sés par ces ac­ti­vistes : les abat­toirs So­co­pa du Neu­bourg et de Cou­tances (Manche) et l’abat­toir Eli­via à Villers- Bo­cages (Cal­va­dos). « Notre ma­ni­fes­ta­tion est dé­cla­rée en pré­fec­ture. Il s’agi­ra d’une veillée noc­turne sur place en hom­mage aux ani­maux mas­sa­crés » , ex­plique Ti­phaine La­garde, du col­lec­tif Pan­ter.

Des prises de pa­roles se­ront or­ga­ni­sées sur place ain­si que des mo­ments de re­cueille­ment avec des bou­gies. 269Life li­bé­ra­tion ani­male dé­nonce :

« Chaque soir, des mil­lions d’ani­maux en­tas­sés dans des ca­mions en­tament leur der­nier voyage vers la mort, ils sont conduits dans les bou­ve­ries des abat­toirs et at­tendent la fin de leur exis­tence mi­sé­rable dans la peur jus­qu’au len­de­main ma­tin où ils se­ront abat­tus dès l’aube ».

Do­mi­na­tion des ani­maux

L’as­so­cia­tion lutte contre le spé­cisme, la dis­cri­mi­na­tion ba­sée sur la dif­fé­rence sup­po­sée entre es­pèces. Elle pri­vi­lé­gie l’ac­tion di­recte, se veut « of­fen­sive à l’égard des lob­bys de la viande » et « sou­haite faire évo­luer notre so­cié­té, au­jourd’hui construite sur la do­mi­na­tion des ani­maux, en une so­cié­té plus juste et éga­li­taire qui re­fuse leur ex­ploi­ta­tion et leur mise à mort. C’est une vaste ré­flexion sur l’éga­li­té entre tous les êtres sen­sibles à la­quelle nous convions le pu­blic. »

Les res­pon­sables de l’as­so­cia­tion sont ré­gu­liè­re­ment convo­qués et condam­nés par la jus­tice. Les ras­sem­ble­ments de 269Life li­bé­ra­tion ani­male peuvent être mal per­çus, comme lors d’une fête au co­chon or­ga­ni­sée à Hayange (Mo­selle).

Il s’agit de la deuxième édi­tion des « Nuits de­bout de­vant les abat­toirs » . En ef­fet, en juin 2016, des veillées étaient or­ga­ni­sées de­vant une tren­taine d’abat­toirs en France, dont deux en Nor­man­die, dans l’Eure et le Cal­va­dos.

L’abat­toir So­co­pa du Neu­bourg fait par­tie des trois sites nor­mands vi­sés par cette ac­tion (pho­to d’ar­chives).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.