RSI. Ce qu’ils pensent de sa sup­pres­sion

Quatre com­mer­çants de Bourg­the­roulde livrent leurs sen­ti­ments sur la ré­forme du ré­gime so­cial des in­dé­pen­dants.ap­pe­lé à dis­pa­raitre en jan­vier 2018.

Le Courrier de l'Eure - - Bourgtheroulde -

Le can­di­dat, Em­ma­nuel Ma­cron l’avait an­non­cé lors de la cam­pagne pré­si­den­tielle. Le pré­sident Ma­cron et son gou­ver­ne­ment ont scel­lé le sort du ré­gime so­cial des in­dé­pen­dants : fin an­non­cée pour la 1er jan­vier 2018. Com­mer­çants, ar­tis­sans et pro­fes­sions li­bé­rales sont concer­nées. Quatre tra­vailleurs in­dé­pen­dants ins­tal­lés à Bourg­the­roulde s’ex­priment à ce su­jet.

Jean-Pierre Thé­ve­net, op­ti

cien : « Il n’y a pas de pro­gramme clai­re­ment éta­bli donc, je reste du­bi­ta­tif. C’est mieux d’ap­par­te­nir au ré­gime gé­né­ral, comme tout le monde. C’est mieux aus­si de co­ti­ser pour ce à quoi l’on a droit. Je sou­haite qu’on évite de pas­ser d’une « usine à gaz » à une autre, j’at­tends de voir ». Phi­lippe Da­vainne, pri­meur : « Je n’ai pas vu dans le dé­tail, mais de toute fa­çon, ce se­ra mieux. Le RSI est un truc in­com­pré­hen­sible, c’est un monstre ad­mi­nis­tra­tif » . Thier­ry De­langle, bu­ra­liste : « Il faut at­tendre de voir. Je reste du­bi­ta­tif. On peut es­pé­rer moins de charges ou au moins, sa­voir à quoi sert cette co­ti­sa­tion ».

Cé­dric De­shayes : « sa­voir où va l’ar­gent per­çu, c’est la pre­mière ré­ponse at­ten­due. Au­jourd’hui, on est très mal rem­bour­sé sous le ré­gime des in­dé­pen­dants, notre re­traite est aléa­toire et on se fait beau­coup de sou­ci pour l’ave­nir. C’est un vrai plus que d’être au ré­gime gé­né­ral comme tout le monde ».

Jean-Pierre Thé­ve­net, Phi­lippe Da­vainne, Thier­ry De­langle et Cé­dric De­shayes (de gauche à droite).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.