102 ob­jets vo­lés re­trou­vés chez lui

Le Courrier de l'Eure - - Eure Tribunal -

Tri­bu­nal cor­rec­tion­nel d’Evreux. Dé­jà ju­gé pour une es­cro­que­rie à Saint- Ger­mainVillage, com­mise le 11 juillet 2011, Fré­dé­ric G. (37 ans) com­pa­rais­sait la se­maine der­nière pour une dé­cou­verte de bu­tin le 18 sep­tembre 2013. A cette époque, une per­qui­si­tion chez lui, à Illeville-sur-Mont­fort, avait per­mis de trou­ver 102 ob­jets vo­lés - sur­tout de l’ou­tillage - chez lui et dans un vé­hi­cule lui ap­par­te­nant.

Se­lon lui, ses an­té­cé­dents de vols et de viol sous la me­nace d’une arme lui au­raient va­lu trop de mau­vaises fré­quen­ta­tions en pri­son. « Une né­bu­leuse me­na­çante » - se­lon la pro­cé­dure, qui l’au­rait, pa­raît-il, obli­gé à ser­vir de re­ce­leur. Il pré­ten­dait avoir ache­té le tout.

Quant au pre­mier dé­lit, il s’agis­sait d’un chèque vo­lé (re­mis dans des condi­tions si­mi­laires) avec le­quel il avait ré­glé 5 500 € de bois de char­pente pour es­cro­quer un ar­ti­san.

Ce chèque avait été vo­lé à une jeune fille. On ne peut lui re­pro­cher que des re­cels, plaide son avo­cat. La peine pro­non­cée est fi­na­le­ment de 600 € en jour­sa­mende et 1 000 € de dé­dom­ma­ge­ment pour le chèque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.