Elec­tions sé­na­to­riales : com­ment ça marche ?

Le 24 sep­tembre, 2 918 grands élec­teurs éli­ront les six sé­na­teurs des Yve­lines. Pe­tit ré­su­mé de ce qu’il faut sa­voir sur cette élec­tion qui échappe au suf­frage di­rect.

Le Courrier de Mantes - - Faits Divers - F.C.

Cer­tains pré­tendent qu’ils ne servent à rien et qu’il fau­drait les sup­pri­mer. Les sé­na­teurs, eux, consi­dèrent qu’ils ont un rôle es­sen­tiel dans les ins­ti­tu­tions du pays. Ils sont avant tout la voix des com­munes, le re­lais, en somme, du pre­mier éche­lon de notre dé­mo­cra­tie. Le Sé­nat a éga­le­ment un rôle lé­gis­la­tif, même si, à l’ar­ri­vée, l’As­sem­blée na­tio­nale a le der­nier mot. Il a aus­si une mis­sion de contrôle de la po­li­tique du gou­ver­ne­ment.

2 918 grands élec­teurs dans les Yve­lines

Pour ce qui est des élec­tions, les sé­na­teurs ne font pas comme les autres. À l’in­verse des élec­tions au suf­frage di­rect, les sé­na­to­riales se dé­roulent au suf­frage in­di­rect. C’est-à-dire avec un col­lège de grands élec­teurs.

Dans le dé­par­te­ment des Yve­lines, ils sont 2 918. Les 12 dé­pu­tés ré­cem­ment élus, les 6 sé­na­teurs sor­tants, les 31 conseillers ré­gio­naux, les 42 conseillers dé­par­te­men­taux y fi­gurent. Les 2 827 autres, soit 90 % de ce corps élec­to­ral, sont des dé­lé­gués des conseils mu­ni­ci­paux (maires, ad­joints et conseillers). Le nombre de dé­lé­gués est fixé en fonc­tion du nombre d’élus au con­seil mu­ni­ci­pal.

Pour les com­munes de plus de 9 000 ha­bi­tants, tous les élus sont dé­lé­gués. Dans les com­munes de plus de 30 000 ha­bi­tants, les conseillers mu­ni­ci­paux élisent des dé­lé­gués sup­plé­men­taires à rai­son de 1 pour 800 ha­bi­tants au-des­sus de 30 000.

Le Sé­nat est re­nou­ve­lé par moi­tié tous les 3 ans, chaque sé­na­teur étant élu pour une du­rée de 6 ans. Le re­nou­vel­le­ment se fait par dé­par­te­ment. Le nombre de sé­na­teurs par dé­par­te­ment va­rie en fonc­tion de la po­pu­la­tion.

A la pro­por­tion­nelle

Comme si ce­la n’était pas as­sez com­pli­qué, le mode de scru­tin va­rie en fonc­tion du nombre de sé­na­teurs à élire dans chaque dé­par­te­ment. En des­sous de trois sé­na­teurs, il se fait au scru­tin uni­no­mi­nal ma­jo­ri­taire à deux tours, mais à par­tir de trois, on passe au scru­tin de liste à la pro­por­tion­nelle. C’est ce mode que nous re­tien­drons puis­qu’il faut élire 6 sé­na­teurs dans les Yve­lines

Vote obli­ga­toire

Les 2 918 élec­teurs sont ap­pe­lés aux urnes le di­manche 24 sep­tembre. Ils vo­te­ront tous au même en­droit à Ver­sailles. Et pas ques­tion de bou­der l’iso­loir. Pour les grands élec­teurs, le vote est obli­ga­toire, sous peine d’une amende de 100 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.