Les Mu­reaux très au-des­sus

Le Courrier de Mantes - - Sports -

Elle était at­ten­due, cette vic­toire des Mu­reaux que les sup­por­ters es­pé­raient de­puis le mois de sep­tembre.

Même si l’homme du banc Ju­lien Des­toc le re­la­ti­vise, ce suc­cès est im­por­tant pour le mo­ral : « Certes, c’est une vic­toire im­por­tante car nous avions be­soin de points et de confiance, mais il faut re­con­naître que notre ad­ver­saire a per­du beau­coup de joueurs pen­dant l’été et s’est pré­sen­té avec seule­ment sept élé­ments. Donc pas beau­coup de ro­ta­tions pos­sibles pour mon col­lègue en­traî­neur. »

Une op­po­si­tion faible que les Mu­riau­tins n’ont pas tar­dé à mettre sous l’étei­gnoir.

On se rap­pelle qu’avant la trêve de trois se­maines, Les Mu­reaux avaient per­du de six points face à Pa­ris Aca­dé­mie (74/68). Les hommes de Ju­lien Des­toc avaient pour­tant dé­mon­tré un lé­ger mieux que lors des matches pré­cé­dents.

Cette fois-ci, « même si l’op­po­si­tion était faible, je re­con­nais que nous avons été sé­rieux tout au long du match en pra­ti­quant une bonne dé­fense, un jeu ra­pide et en réa­li­sant quelques belles ac­tions col­lec­tives qui ont per­mis de prendre le large dès le dé­but de la ren­contre »,a es­ti­mé Des­toc.

Est-ce donc le re­nou­veau d’une équipe qui avait ébloui lors de la pre­mière jour­née en bat­tant Mau­re­pas 80-53 ? « Je l’es­père bien, mais ce match n’est pas une ré­fé­rence d’au­tant plus que nos ad­ver­saires ont ter­mi­né la par­tie avec trois joueurs », ter­mine Ju­lien Des­toc. Il fau­dra donc at­tendre la se­maine pro­chaine pour avoir une ré­ponse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.