Quand Mo­riar­ty plonge dans le blues des îles

Le Courrier de Mantes - - Loisirs -

Mo­riar­ty avait en­flam­mé La Na­celle, il y a quelques an­nées. Il re­vient dans une for­mule dif­fé­rente où le blues des îles a pris le pas sur les ac­cents coun­try. Le pro­jet est né d’une double ren­contre celle Ro­se­ma­ry Stand­ley lea­der vo­cal du quin­tet Mo­riar­ty et de la chan­teuse de rock Mar­jo­laine Kar­lin, celle de leur passion com­mune pour l’île de la Réunion et de leur ad­mi­ra­tion pour le poète mau­dit Alain Pe­ters, mo­nu­ment de la mu­sique réunion­naise.

En­semble, elles ont créé Wa­ti Wa­tia Zo­rey Band et sor­ti un al­bum in­ti­tu­lé Zanz in Lan­fer.

Wa­ti Wa­tia Zo­rey Band se­ra à nou­veau à la Na­celle le ven­dre­di 17 no­vembre à 21 h pour un concert aux ac­cents mé­tis­sés.

« Alan Pe­ters s’ex­prime d’un en­droit si pro­fond, si juste, si simple et si sin­cère, si unique aus­si, à la croi­sée des mu­siques, des re­li­gions, des conti­nents… Entre ca­tho­li­cisme et hin­douisme, Afrique et Oc­ci­dent, entre rock’n’roll, et « bal-la-pous­sière », entre star-sys­tem et home-stu­dio, il fait naître une perle rare d’un grain de sable dans le sys­tème. Il fal­lait être plu­sieurs pour pour­suivre les dia­logues en­ta­més par Alan Pe­ters, nous sommes six : deux chan­teuses et quatre ins­tru­men­tistes pour re­tra­cer la des­cente d’un ange aux En­fers

», ex­plique le groupe. Cuivres, gui­tare, et voix sin­gu­lières : ce blues de la Réunion ap­pe­lé ma­loya - a des va­peurs de rhum et un goût de ré­sis­tance.

Ro­se­ma­ry Stand­ley, la chan­teuse de Mo­riar­ty avec Mar­jo­laine Kar­lin et leurs amis mu­si­ciens forment Wa­ti Wa­tia Zo­rey Band. © N’Kru­mah Law­son-Da­ku.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.