Mon­ceau Fleurs s’ins­talle à Achères

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - L’ACTU DU DÉPARTEMENT - Élo­die Taillade

À l’angle de l’ave­nue Sta­lin­grad, c’est dé­sor­mais un par­terre de fleurs que les Aché­rois peuvent dé­cou­vrir. Un dé­gra­dé de pé­tales, qui orne la fa­çade bleue de Mon­ceau Fleurs, soi­gneu­se­ment en­tre­te­nu par Mé­la­nie La­borde et Kul­ni­ka Mao. « Pour nous c’est une pas­sion, nous pre­nons plai­sir à pou­voir exer­cer notre mé­tier au quo­ti­dien. »

Des fleurs d’ici et d’ailleurs

Les amateurs et connais­seurs de fleurs se­ront ra­vis. Ar­bustes, roses d’équa­teur, lys, li­las, or­chi­dées, ca­mé­lias, ja­cinthes, pi­voines, du bou­quet à la fleur en pot, en pas­sant par les plantes grasses, il y en a pour tous les styles et toutes les bourses. « Nos prix dé­butent à 1,95 eu­ro pour les fleurs en tiges, dé­taillent Mé­la­nie La­borde et Kul­ni­ka Mao. Nous avons en­suite les bou­quets de fleurs, qui vont de 14,95 eu­ros à 29,95 eu­ros, puis nos com­po­si­tions flo­rales. » Là, le prix va­rie en fonc­tion de la sé­lec­tion. »

Ou­verte de­puis le 9 fé­vrier à Achères, la bou­tique fran­chi­sée Mon­ceau Fleurs offre un choix large de plantes d’in­té­rieur et d’ex­té­rieur.

Nou­velle car­rière

Les par­cours de Kul­ni­ka et Mé­la­nie n’avaient pour­tant au­cun rap­port avec le mé­tier de fleu­riste. Kul­ni­ka était dans la res­tau­ra­tion, au Cam­bodge, et Mé­la­nie, tra­vaillait au sein de l’ad­mi­nis­tra­tion d’une en­tre­prise pri­vée. « Nous avons tou­jours eu un at­trait im­por­tant pour les fleurs, ex­pliquent les deux as­so­ciées. Tous les week-ends, nous nous ren­dions dans des en­seignes flo­rales. Et c’était un passe-temps quo­ti­dien. » Leur pas­sion com­mune a dé­ci­dé les deux amies de 8 ans à chan­ger de voie.

En 2015, elles se ren­seignent pour en­ta­mer une nou­velle car­rière. « J’ai fait des stages chez Mon­ceau Fleurs pour da­van­tage me spé­cia­li­ser », in­forme Kul­ni­ka Mao. Mé­la­nie La­borde, quant à elle, suit des cours par cor­res­pon­dance « pour ob­te­nir un BTS de fleu­riste. » Après avoir en­ri­chi leurs ex­pé­riences per­son­nelles, et fait di­verses études de mar­ché pour s’im­plan­ter dans un en­droit stra­té­gique, elles ont choi­si Achères, où elles vous ac­cueille­ront du lun­di au di­manche. Et pour mieux vous ser­vir, elles ont re­cru­té deux per­sonnes.

Pour ré­pondre da­van­tage à la de­mande, les clients peuvent éga­le­ment faire leur choix di­rec­te­ment via l’ap­pli­ca­tion Mon­ceau Fleurs, et ve­nir ré­cu­pé­rer leur bou­quet en ma­ga­sin une heure après.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.