Af­faire Fillon : Xa­vier Ber­trand re­mo­bi­lise les troupes

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - L’ACTU DU DÉPARTEMENT - Alexandre Mar­qué

En mee­ting à Plai­sir mer­cre­di der­nier, l’an­cien mi­nistre du Tra­vail est ve­nu re­mo­bi­li­ser les mi­li­tants de droite, en proie aux doutes suite à l’af­faire Fillon.

Mer­cre­di der­nier, 20h, à Plai­sir. La salle des fêtes des Gâ­tines a fait le plein. Près de 500 élus, mi­li­tants et sym­pa­thi­sants des Ré­pu­bli­cains se sont dé­pla­cés pour écou­ter Xa­vier Ber­trand lors d’une réunion pu­blique de sou­tien à Fran­çois Fillon.

L’ob­jec­tif de ce mee­ting était simple : re­don­ner confiance à des mi­li­tants de droite en plein doute de­puis le dé­but de l’af­faire Fillon. « Il faut re­dres­ser la tête. Il est temps de sif­fler la fin de la ré­créa­tion, que tout le monde rentre dans le rang et d’em­brayer la marche

L’an­cien mi­nistre du Tra­vail a ti­ré à bou­lets rouges sur les autres can­di­dats à la pré­si­den­tielle : Be­noît Ha­mon (PS) « en to­tale contra­dic­tion avec la va­leur tra­vail » avec sa pro­po­si­tion de re­ve­nu uni­ver­sel, Em­ma­nuel Ma­cron, « un can­di­dat avec un pro­jet de gauche qui joue sur les am­bi­guï­tés » et Ma­rine Le Pen (FN), « vous ne pou­vez pas dire non à l’eu­rope et dire oui à l’ar­gent de l’eu­rope ».

À un peu plus d’un mois de l’élec­tion pré­si­den­tielle, Xa­vier Ber­trand veut res­ter confiant. « Les jeux ne sont pas joués d’avance. Il y a quatre tours (avec les lé­gis­la­tives) à rem­por­ter. »

Fran­çois Fillon, « le seul à avoir un vrai pro­jet »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.