Trois mois de pri­son pour s’être ré­cla­mé de Daesh

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - FAITS DIVERS - Da. G.

Il rêve de de­ve­nir cui­si­nier et suit ac­tuel­le­ment une for­ma­tion gra­tuite aux mé­tiers de la res­tau­ra­tion dans le cadre du pro­gramme « Cui­sine mode d’em­ploi(s) », ini­tié par le chef étoi­lé Thierry Marx en fa­veur des de­man­deurs d’em­ploi ou des per­sonnes en ré­in­ser­tion. Sans em­ploi de­puis quatre mois et au RSA, Jean-mi­chel a sur­tout un sé­rieux pro­blème avec l’al­cool et une fâ­cheuse ten­dance à ne plus se maî­tri­ser sous l’em­prise de la bois­son. Cette im­pul­si­vi­té l’a conduit dans le box des ac­cu­sés ce mer­cre­di 8 mars. Condam­né à sept re­prises entre 2000 et 2013 pour des faits de vols et d’es­cro­que­ries no­tam­ment, cet homme de 42 ans com­pa­rais­sait de­vant le tri­bu­nal de Ver­sailles pour apo­lo­gie pu­blique d’un acte ter­ro­riste, me­nace et ré­bel­lion à l’en­contre de deux po­li­ciers.

« Je suis im­mi­gré. Je viens de Daesh »

Le 7 mars, après avoir bu de la bière, de la vod­ka et du whis­ky une bonne par­tie de la jour­née, Jean-mi­chel dé­am­bule com­plè­te­ment ivre rue Ga­ga­rine, à Guyan­court, non loin du do­mi­cile de sa mère, où il était en­core hé­ber­gé dix jours au­pa­ra­vant. Il est alors aux alen­tours de 16 h 30. Une pa­trouille de po­lice s’ar­rête. Le ton monte ra­pi­de­ment. « Je n’ai pas de pa­piers. Je suis im­mi­gré. Je viens de Daesh », ba­lance alors Jean-mi­chel. Il me­na­ce­ra en­suite les deux fonc­tion­naires.

De­vant les juges, le pré­ve­nu n’est pas par­ve­nu à ex­pli­quer pour­quoi il avait te­nu de tels pro­pos. « C’est quel­qu’un d’adorable mais, quand il boit, il peut être im­pul­sif », a fait re­mar­quer son avo­cate, en écho aux confi­dences de la nou­velle com­pagne de Jean-mi­chel. « Toutes les per­sonnes ivres ne vont pas sur la voie pu­blique, s’en prennent à la po­lice ou en­core s’ex­priment en de tels termes », a ré­pon­du le pro­cu­reur, qui a re­quis 1 an d’em­pri­son­ne­ment tout en lais­sant à l’ap­pré­cia­tion des juges le pla­ce­ment ou non en dé­ten­tion de l’ac­cu­sé. Jean-mi­chel a fi­na­le­ment été condam­né à 3 mois sans man­dat de dé­pôt.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.