Les dea­lers uti­li­saient une Plays­ta­tion pour leur tra­fic de can­na­bis

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - FAITS DIVERS - F. Des­serre

Neuf per­sonnes se­ront pré­sen­tées au­jourd’hui, ven­dre­di 10 mars, au tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Ver­sailles. Âgées de 19 à 39 ans, elles sont soup­çon­nées d’avoir éla­bo­ré un tra­fic de drogue via un ob­jet du quo­ti­dien plu­tôt in­ha­bi­tuel.

L’af­faire com­mence en 2016 dans le bu­reau du groupe de lutte contre les stu­pé­fiants de Conflans-sainte-ho­no­rine. Les en­quê­teurs dé­couvrent l’exis­tence d’un tra­fic de ré­sine de can­na­bis au­tour d’andrésy et de Maurecourt. La po­lice ju­di­ciaire leur vient en ren­fort.

Dès lors, des sur­veillances tech­niques et phy­siques sont mises en place. Les deux pre­miers membres de la bande sont iden­ti­fiés. Les fonc­tion­naires vont alors dé­cou­vrir un sys­tème de com­mande plu­tôt in­ha­bi­tuel. Les tra­fi­quants étaient con­tac­tés via des té­lé­phones oc­cultes. « Pour la re­mise concrète des pro­duits, ils uti­li­saient in­ter­net et no­tam­ment le ré­seau de la console de jeux Plays­ta­tion », dé­taille une source proche du dos­sier.

L’or­ga­ni­gramme éta­bli, les po­li­ciers sont pas­sés à l’ac­tion le 7 mars der­nier. Lors des per­qui­si­tions, 1,4 kg de ré­sine et plus de 2000 eu­ros ont été sai­sis. Ils ont éga­le­ment mis la main sur une BMW sé­rie 1, une Da­cia Lo­gan, deux scoo­ters et des ob­jets mul­ti­mé­dia dont la va­leur to­tale avoi­sine 38 000 eu­ros. Ces ob­jets pour­raient être dé­fi­ni­ti­ve­ment confis­qués si la jus­tice es­ti­mait qu’ils pro­viennent du tra­fic de drogue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.