Dé­ra­pages in­con­trô­lés

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - FAITS DIVERS - Da­vid Gou­dey

Ce 31 dé­cembre 2016, après avoir dî­né au res­tau­rant avec sa pe­tite amie sans boire une seule goutte d’al­cool, Lu­cas ne se dou­tait pas que sa vie al­lait bas­cu­ler quelques mi­nutes plus tard. Vers 21 h 15, à Pois­sy, alors qu’il se di­rige vers Or­ge­val au vo­lant de sa Peu­geot 206, le jeune homme de 20 ans fait une em­bar­dée et vient per­cu­ter une Seat sta­tion­née en de­hors de la voie, en toute sé­cu­ri­té. Deux hommes sont en train de chan­ger une roue, dont le pneu a cre­vé. Lu­cas ra­conte la suite, cal­me­ment. « J’ai vu la voi­ture dans le rond-point. J’ai vou­lu chan­ger de voie mais j’ai glis­sé. J’ai chas­sé de l’ar­rière, j’ai vou­lu re­dres­ser mais je n’ai pas pu évi­ter le choc… »

Le jeune à la ma­noeuvre pour chan­ger le pneu est pro­je­té dans l’herbe vio­lem­ment. Diag­nos­tic : fac­ture d’un ti­bia, frac­ture de l’avant-bras droit et plu­sieurs plaies aux doigts. Il n’est sor­ti du centre de ré­édu­ca­tion que le 1er mars. Pré­sent à l’au­dience ce mer­cre­di 8 mars, il a lon­gue­ment dé­vi­sa­gé le pré­ve­nu à son en­trée dans le box. Il n’au­ra en re­vanche au­cun re­gard pour lui du­rant les dé­bats.

Lu­cas au­rait pu être seule­ment pour­sui­vi pour sa vi­tesse ex­ces­sive, sans doute 80 km/h, et bles­sures in­vo­lon­taires. Sauf que tout va se com­pli­quer après les dé­pis­tages au com­mis­sa­riat. Si le ré­sul­tat est né­ga­tif pour l’al­cool, ce n’est pas le cas pour ce qui est des stu­pé­fiants. De la co­caïne et du can­na­bis sont dé­ce­lés dans les pré­lè­ve­ments. Lu­cas ne com­prend pas.

Co­caïne et can­na­bis

C’est à ce mo­ment-là qu’il ap­prend que les traces de consom­ma­tion de drogue per­durent un cer­tain temps dans l’or­ga­nisme. De­vant les juges, cet élève en bac pro pay­sa­giste a ra­con­té qu’il avait en ef­fet pris de la co­caïne pour fê­ter ses 20 ans, le 18 dé­cembre. « Comme pour mes 18 ans. Mon der­nier joint re­mon­tait lui à plu­sieurs jours. Je ne suis qu’un fu­meur oc­ca­sion­nel. » « Le pe­tit joint du sa­me­di soir entre potes se ter­mine en com­pa­ru­tion, a ton­né le pro­cu­reur. Re­gar­dez votre vic­time ! Voi­là les consé­quences. »

Sous les yeux de ses pa­rents - « main dans la main au­jourd’hui pour sou­te­nir leur fils alors qu’ils sont di­vor­cés de­puis plus de dix ans », a sou­li­gné son avo­cat -, Lu­cas n’a pas cher­ché à fuir ses res­pon­sa­bi­li­tés. « Je pré­sente mes ex­cuses aux vic­times. J’ai com­mis une er­reur, mais je ne suis pas un dé­lin­quant, je n’ai ja­mais fait de bê­tises. » Il a aus­si en­ta­mé une dé­marche de dés­in­toxi­ca­tion au can­na­bis. « Je suis sui­vi par un psy. J’ai éga­le­ment été voir un hyp­no­ti­seur. »

Sui­vant les ré­qui­si­tions du mi­nis­tère pu­blic, les juges ont fi­na­le­ment condam­né le jeune homme à douze mois de pri­son avec sur­sis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.