La ca­bine té­lé­pho­nique de Re­ma­gen trans­for­mée en bi­blio­thèque de rue

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - LA VILLE EN PARLE - Da. G.

Lan­cé à l’ini­tia­tive de la Mai­son de l’eu­rope des Yve­lines et de l’ins­ti­tut du dé­ve­lop­pe­ment du­rable dans l’édu­ca­tion, le tra­vail et la culture de Ber­lin, le pro­jet de bi­blio­thèque de rue se dé­ve­loppe de­puis la ren­trée 2013 dans les ly­cées pro­fes­sion­nels de l’aca­dé­mie de Ver­sailles.

Le pro­gramme consiste à trans­for­mer des ca­bines té­lé­pho­niques ob­so­lètes en « boîtes à livres ». Ce pro­jet per­met no­tam­ment aux élèves d’in­té­grer au sein de leur for­ma­tion pro­fes­sion­nelle la no­tion de re­cy­clage et de conser­va­tion du pa­tri­moine en dé­tour­nant le mo­bi­lier ur­bain et de par­ti­ci­per ain­si à la pro­mo­tion du dé­ve­lop­pe­ment du­rable.

Ami­tié fran­co-al­le­mande

S’ins­pi­rant de ce concept, l’as­so­cia­tion « Les Amis de Re­ma­gen » a pro­po­sé en 2016 à la mu­ni­ci­pa­li­té man­son­nienne l’idée d’un échange d’an­ciennes ca­bines té­lé­pho­niques entre Mai­sons-laf­fitte et Re­ma­gen dans le cadre du ju­me­lage fran­co-al­le­mand entre les deux villes. En sep­tembre der­nier, Re­ma­gen a ins­tal­lé sa bi­blio­box en plein centre-ville, non loin de la place de Mai­sons-laf­fitte.

Le 3 mars, à 538 km de là, Mai­sons­laf­fitte a inau­gu­ré à son tour sa bi­blio­thèque de rue. Le ru­ban a été cou­pé en pré­sence de Jacques Myard (dé­pu­té-maire), Ma­rie-alice Bels (conseillère mu­ni­ci­pale dé­lé­guée au ju­me­lage), Hans-joa­quim Berg­mann (pré­sident du co­mi­té de ju­me­lage à Re­ma­gen) et Pas­cal Lul­lier (pré­sident de l’as­so­cia­tion « Les Amis de Re­ma­gen »).

Des ly­céens de Sar­trou­ville ont réa­li­sé les tra­vaux

Si­tuée al­lée de Re­ma­gen (évi­dem­ment !), face au 10 rue de Lon­gueil, la vieille ca­bine té­lé­pho­nique al­le­mande, uti­li­sée entre 1979 et 1995, a été en­tiè­re­ment trans­for­mée et amé­na­gée par des élèves du ly­cée Jules-verne de Sar­trou­ville dans le cadre d’une dé­marche plu­ri­dis­ci­pli­naire (me­nui­se­rie, pein­ture et arts ap­pli­qués es­sen­tiel­le­ment).

La dé­co­ra­tion ex­té­rieure re­prend, elle, des ré­fé­rences à l’iden­ti­té des deux villes ju­me­lées, comme les tours du fa­meux pont de Re­ma­gen, la sculp­ture La force de l’amour de l’ar­tiste La­jos Bar­ta, si­tuée de­vant le Mu­sée de la paix à Re­ma­gen, ou en­core les fer­ron­ne­ries d’art et le plan cir­cu­laire du parc man­son­nien.

Ce pro­jet s’ins­pire aus­si lar­ge­ment du prin­cipe de cross boo­king, très ré­pan­du à tra­vers le monde. Son concept : on s’ar­rête, on em­prunte ou on dé­pose un livre. Une sorte de « bi­blio­thèque res­pon­sable », qui per­met à un seul et même ou­vrage de pas­ser de main en main. Un bel exemple, aus­si, de dé­ve­lop­pe­ment du­rable.

« Une ini­tia­tive sym­pa­thique, a com­men­té le dé­pu­té-maire Jacques Myard, le 27 fé­vrier lors du der­nier con­seil mu­ni­ci­pal. C’est la re­con­ver­sion du 22 à Asnières (cé­lèbre sketch de Fer­nand Ray­naud de 1955). Il se­rait d’ailleurs in­té­res­sant de ré­flé­chir à quelque chose pour la vieille ca­bine té­lé­pho­nique an­glaise de l’al­lée New­mar­ket. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.