Les in­cen­diaires du stade Léo-la­grange iden­ti­fiés

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - FAITS DIVERS - Da. G.

Deux mi­neurs d’une quin­zaine d’an­nées ont été iden­ti­fiés en dé­but d’été comme étant les in­cen­diaires, au mois d’avril, du sau­toir de perche du stade Léo-la­grange. Un nom et un vi­sage ont éga­le­ment été mis sur l’au­teur des dé­té­rio­ra­tions com­mises plus tard sur les portes d’en­trée de la pis­cine Saint-éxu­pé­ry. Les trois ados ha­bitent tous le quar­tier Saint-éxu­pé­ry. Ils ont été confon­dus après des en­quêtes de voi­si­nage et l’ana­lyse des images de vi­déo­pro­tec­tion.

Karl Olive, le maire de Pois­sy, en­tend au­jourd’hui faire payer la fac­ture de 33 500 € de dé­gra­da­tions aux pa­rents des van­dales.

« Ces jeunes sont les pre­miers à se plaindre que per­sonne ne fait rien pour eux, sou­ligne l’élu, très en co­lère, dans un com­mu­ni­qué pu­blié lun­di. Ils ne trouvent rien de mieux que de cas­ser ce que l’on met en place dans leur quar­tier. C’est in­ac­cep­table et d’une bê­tise sans li­mite. Les pa­rents ont un rôle pri­mor­dial dans l’édu­ca­tion de leurs en­fants, ils doivent main­te­nant as­su­mer leurs res­pon­sa­bi­li­tés […] » Karl Olive de­mande éga­le­ment à la jus­tice « une sanc­tion exem­plaire ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.