Com­ment se dé­roule le pré­lè­ve­ment des ovo­cytes ?

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - L’ACTU -

« Pen­dant une di­zaine de jours, dé­taille le Dr Bénédicte Paillus­son, la don­neuse re­çoit un trai­te­ment hor­mo­nal pour que ses deux ovaires puissent pro­duire plu­sieurs ovo­cytes ma­tures, ce qui n’est pas le cas spon­ta­né­ment. En­suite, vient le mo­ment du pré­lè­ve­ment. Ce­la né­ces­site une brève hos­pi­ta­li­sa­tion. Sous anes­thé­sie lo­cale le plus sou­vent, on pré­lève les ovo­cytes par voie va­gi­nale, sous contrôle écho­gra­phique. Le geste dure une quin­zaine de mi­nutes. »

Ces ovo­cytes peuvent être conge­lés pour ser­vir ul­té­rieu­re­ment - « Nous ne les conser­vons pas long­temps, le but étant de les at­tri­buer le plus ra­pi­de­ment pos­sible pour faire face à la de­mande » à des re­ce­veuses ou bien être mis im­mé­dia­te­ment en fé­con­da­tion in vi­tro, pour ob­te­nir un em­bryon qui pour­ra être trans­fé­ré chez la re­ce­veuse deux ou trois jours plus tard.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.