Il coache les filles et joue avec les gar­çons

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - SPORTS - Ba­sile Re­go­li

Son di­manche après-mi­di a été cette fois-ci un peu plus calme que le pré­cé­dent. Avec sim­ple­ment au pro­gramme un match de cham­pion­nat à do­mi­cile avec l’équipe fé­mi­nine de Saint-ger­main (vic­toire 3-0 contre Ron­chin) qu’il di­rige de­puis le dé­but de sai­son. Le week-end d’avant, Fa­bien Pour­ce­let, 29 ans, était éga­le­ment au bord du ter­rain avec ses filles (au Stade Fran­çais) avant de fi­ler se chan­ger, si­tôt la ren­contre ter­mi­née, pour jouer avec l’équipe mas­cu­line (aus­si au Stade Fran­çais).

En­traî­neur de hockey, son mé­tier

Ce Saint-ger­ma­nois pur souche pos­sède cette sai­son une double cas­quette, celle d’en­traî­neur-joueur. « C’est as­sez éprou­vant. Le lun­di, les jour­nées sont par­fois un peu dif­fi­ciles », lâche, en ri­go­lant, ce­lui qui a dé­ci­dé de vivre de sa pas­sion de­puis quelques an­nées en pas­sant ses di­plômes de coach. « J’ai com­men­cé à en­traî­ner très tôt, je de­vais avoir 15 ans. Ça m’a tout de suite bran­ché. Et j’ai dé­ci­dé de me lan­cer là-de­dans après le bac en de­ve­nant dans un pre­mier temps édu­ca­teur spor­tif puis coach de hockey. »

Fa­bien a d’abord com­men­cé avec les ca­té­go­ries de jeunes avant de s’en­vo­ler en 2015 pour… l’ar­gen­tine. « J’étais en­traî­neur dans un club, ça m’a per­mis de voir ce qui se pas­sait ailleurs dans un des pays phares en ma­tière de hockey. Ce­la m’a beau­coup ap­por­té pour la suite », confie ce­lui qui était aus­si par­ti jouer en 2013, pen­dant une sai­son, en Nou­velle-zé­lande. À Saint­ger­main, dans ce club où il a dé­bu­té avec une crosse à la main à l’âge de 7 ans, Fa­bien Pour­ce­let a suc­cé­dé sur le banc à Ni­co­las Cham­bet, par­ti vers d’autres cieux.

« On s’en­ten­dait très bien donc la tran­si­tion a été simple. J’ai eu en­vie de re­le­ver le chal­lenge car je sa­vais que j’al­lais prendre du plai­sir. Il y a un groupe as­sez jeune avec des filles très mo­ti­vées. C’est ce qui m’a plu », ex­plique-t-il. Pour l’heure, ces pre­miers mois à la tête de l’équipe fa­nion sont une vraie réus­site puisque les Saint-ger­ma­noises, promues en Elite, oc­cupent la qua­trième place (avec un match en re­tard). « L’ob­jec­tif, c’est le main­tien. Mais le groupe est en train de pas­ser un cap et de s’af­fir­mer comme une équipe ca­pable de jouer le haut de ta­bleau. »

Les pre­miers rôles en cham­pion­nat, Fa­bien les joue éga­le­ment avec ses co­équi­piers… lors­qu’il joue. « Mon mé­tier, c’est coach de hockey donc ça prime sur le cô­té ama­teu­risme de ma pra­tique, glisse-t-il. J’ai re­gar­dé les deux ca­len­driers. Je vais pou­voir jouer neuf matches sur qua­torze lors de la sai­son ré­gu­lière. » Et il est ex­cu­sé pour son ab­sence au brie­fing si ses filles jouent juste avant. « Gé­né­ra­le­ment, je ne commence pas ti­tu­laire. Ça me laisse le temps de bien m’échauf­fer et d’avoir les consignes. »

La se­maine, Fa­bien al­terne en fonc­tion des soirs entre son cos­tume de joueur et ce­lui d’en­traî­neur. « Je suis tout le temps sur le ter­rain cette an­née, ajoute-t-il. Je ne fe­rai peut-être pas ça toute ma vie mais ça me plaît. Je suis un pas­sion­né. » À tel point qu’il a consa­cré une par­tie de son été à ac­com­pa­gner l’équipe de France mas­cu­line des moins de 21 ans à la coupe d’eu­rope (groupe B) en Rus­sie, dans un rôle d’ad­joint. Une ex­pé­rience sup­plé­men­taire dans sa jeune car­rière d’en­traî­neur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.