Ver­sailles : une nuit de ga­lère sur la D 186

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - L’ACTU - Ni­co­las Gior­gi

Une ma­rée d’au­to­mo­bi­listes, des voi­tures à l’ar­rêt. C’est le scé­na­rio in­fer­nal vé­cu le 6 fé­vrier, sur la D186, entre Ver­sailles et Le Ches­nay. Ré­cit en im­mer­sion for­cée…

19h45. Place de la Loi, des dé­pan­neuses tentent de se frayer un che­min pour re­mor­quer des vé­hi­cules ayant ren­du l’âme, en feux de dé­tresse. Le bou­le­vard Saint-an­toine, en di­rec­tion de Par­ly 2, est, lui, com­plè­te­ment sa­tu­ré. Les rares vé­hi­cules qui tentent de faire de­mi-tour pa­tinent dans la neige. Les conduc­teurs res­tés à l’ar­rêt sur­veillent leur jauge de car­bu­rant avec an­goisse.

22h30. Le concert de klaxons laisse place à une ré­si­gna­tion lasse au ni­veau du par­king du centre com­mer­cial, où une cen­taine de nau­fra­gés de la nuit ont été re­cueillis, puis trans­fé­rés au gym­nase. À l’image de ce père de fa­mille, qui a lan­cé un SOS de dé­tresse sur les ré­seaux so­ciaux :

« Un hé­ber­ge­ment d’ur­gence au­tour de P2 est-il pré­vu ? Ma voi­ture a ren­du l’âme et je suis coin­cé avec un bé­bé de 18 mois. »

D’autres au­to­mo­bi­listes pris au piège aban­donnent leur vé­hi­cule sur le bas-cô­té. Leur ba­lu­chon sous le bras, ré­si­gnés, ils tentent de joindre leurs proches par té­lé­phone. Il est tou­jours im­pos­sible de re­joindre l’échan­geur.

1h. « L’at­tente est longue, on ne sait pas ce qu’il se passe », mau­grée un au­to­mo­bi­liste qui tente de re­joindre l’a13. La par­tie en contre­sens est ren­due dan­ge­reuse par ce mé­lange de neige col­lante et de ver­glas. Les mi­nutes semblent in­ter­mi­nables tan­dis que les voi­tures, pare-chocs contre pare-chocs, voient dé­fi­ler ca­mions de pom­piers, po­lice et dé­pan­neuses… sans plus d’in­for­ma­tion sur la si­tua­tion.

2h. Un homme prend son cou­rage à deux mains et re­monte la file de voi­tures. « Ap­pa­rem­ment, une dé­nei­geuse va ar­ri­ver pour dé­blo­quer la route. Mais je n’en sais pas plus », dit-il. On as­siste à quelques scènes de so­li­da­ri­té. Cer­tains poussent des voi­tures en­gon­cées dans la neige mâ­ti­née de ver­glas, tan­dis que les in­tem­pé­ries re­doublent d’in­ten­si­té.

3h, la libération…

3h. Il fau­dra en­core s’ar­mer de pa­tience pour les nau­fra­gés de la nuit avant qu’une dé­nei­geuse du con­seil dé­par­te­men­tal fasse son ap­pa­ri­tion et vienne li­bé­rer les au­to­mo­bi­listes pié­gés sur les coups de 3h. « Sur cette par­tie-là c’est bon. Après, il y a d’autres types de pro­blèmes… », confie l’agent du Dé­par­te­ment, qui pro­pose aux in­for­tu­nés conduc­teurs de pous­ser leur vé­hi­cule avec eux.

18h. La cir­cu­la­tion est in­fer­nale dans le centre de Ver­sailles, ave­nue de Pa­ris. Deux po­li­ciers mu­ni­ci­paux tentent de flui­di­fier ce qui peut l’être au ni­veau du car­re­four avec l’ave­nue de l’eu­rope.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.