La Bi­don­nière : 5,5 M€ pour la nou­velle voie et le gi­ra­toire

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - LA UNE -

Créé en 2014, le con­seil ci­toyen de Saint-exu­pé­ry compte une di­zaine de bé­né­voles ac­tifs dont Arielle Lau­nay qui ha­bite dans le quar­tier de­puis 1985. « Notre rôle est de faire re­mon­ter la pa­role des ha­bi­tants du quar­tier, ré­sume cette re­trai­tée dy­na­mique, Pis­cia­caise de­puis 1968. Notre ob­jec­tif est de fa­vo­ri­ser les re­la­tions et le contact dans un es­prit de vil­lage. C’est es­sen­tiel dans tout quar­tier. »

Le com­merce est un su­jet im­por­tant pour le con­seil ci­toyen et la non-ré­ou­ver­ture de la su­pé­rette près de deux ans après sa fer­me­ture in­quiète. « Nous vou­lons un centre com­mer­cial ac­tif, agréable et ac­cueillant. Il a été construit en 1985 et c’est la pre­mière image du quar­tier. Mais avec la su­pé­rette fer­mée, ce­la ne donne pas en­vie de s’y ar­rê­ter. Nous sommes très contents que la bou­lan­ge­rie rouvre. Le com­merce de proxi­mi­té est in­dis­pen­sable dans le quar­tier ne se­rait-ce que pour les per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite. »

Le con­seil ci­toyen est à l’ori­gine d’une lettre de sou­tien au maire dans son ac­tion pour ré­soudre la pro­blé­ma­tique de la su­pé­rette. « Nous avons col­lec­té plus de trois cents si­gna­tures. Ce ne sont que des ha­bi­tants du quar­tier. Nous vou­lons que la su­pé­rette rouvre le plus vite pos­sible, car plus on at­tend plus les gens pren­dront d’autres ha­bi­tudes pour faire leurs courses ailleurs. »

Arielle Lau­nay.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.