À Ma­gny-les-ha­meaux, la na­ture fait un re­tour en force

Le Courrier des Yvelines (Saint-Germain-en-Laye) - - L’ACTU DU DÉPARTEMENT - G.N.

Prai­ries fleu­ries, fau­chage tar­dif, paillage de mas­sifs, taille rai­son­née d’ar­bustes…. La mu­ni­ci­pa­li­té de Ma­gnyles-ha­meaux s’est en­ga­gée en fa­veur du res­pect de la na­ture et a mis en place une « ges­tion dif­fé­ren­ciée » des es­paces verts.

Des or­chi­dées vio­lettes

« Nous gé­rons les es­paces verts en étant plus éco­nomes en temps de tra­vail et en fa­vo­ri­sant la bio­di­ver­si­té, ex­plique Ray­mond Bes­co, conseiller mu­ni­ci­pal en charge du dé­ve­lop­pe­ment du­rable, de la po­li­tique ur­baine et des tra­vaux. Notre dé­marche est pro­gres­sive et nous me­nons une phase test qui nous per­met­tra de voir comment le ter­rain ré­agit. »

Au ci­me­tière de l’orme au ber­ger, une prai­rie fleu­rie foi­son­nante, se trouve ac­co­lée à un mur, au fond. Ce bos­quet aux fraîches cou­leurs, com­po­sé d’es­pèces exis­tant à l’état sau­vage dans la ré­gion, offre un re­fuge aux in­sectes. La vé­gé­ta­tion spon­ta­née se trouve ain­si fa­vo­ri­sée car des fleurs rus­tiques et lo­cales poussent dans ces « prai­ries ».

Des amé­na­ge­ments na­tu­rels sont en cours d’ex­pé­ri­men­ta­tion. « Les ci­me­tières laissent par­fois pous­ser des mau­vaises herbes, ce qui est mal vé­cu par les per­sonnes qui s’y rendent. Nous fai­sons en sorte de pal­lier ce pro­blème, ex­plique Ma­rie-emi­lie Ja­lenques, di­rec­trice des ser­vices tech­niques. L’idée est tou­jours de connaître les es­pèces et de s’adap­ter quand la phase d’ex­pé­ri­men­ta­tion est sa­tis­fai­sante. »

La tech­nique du fau­chage tar­dif est fa­vo­ri­sée dans la com­mune. Ain­si, de­vant le centre de loi­sirs Hen­ri Des, au com­plexe Jacques-an­que­til, une zone en­her­bée laisse voir de la vé­gé­ta­tion sau­vage. « Nous évi­tons l’uti­li­sa­tion de pro­duits phy­to­sa­ni­taires et de tondre à ras, ex­plique aus­si la res­pon­sable tech­nique. Comme nous pas­sons plus de temps à nous oc­cu­per des mas­sifs car nous n’uti­li­sons plus ces pro­duits, nous lais­sons pous­ser la na­ture ici en fau­chant moins. » La pluie vient rem­pla­cer les tech­niques d’ar­ro­sage tra­di­tion­nelles. « Nous fa­vo­ri­sons donc la bio­di­ver­si­té et l’in­té­rêt est de voir ce qui res­sort de ces es­paces qui ne sont pas fau­chés ! », dé­crit-elle. Ré­sul­tat, au prin­temps, le fleu­ris­se­ment a dé­bou­ché sur l’iden­ti­fi­ca­tion d’or­chi­dées vio­lettes sur le site. La na­ture semble bien re­prendre ses droits à Ma­gnyles-ha­meaux. La com­mune est as­so­ciée au Parc na­tu­rel ré­gio­nal de la Haute Val­lée de Che­vreuse (PNR) dans cette dé­marche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.