Rixe au Mc­do­nald’s

Le Courrier des Yvelines (Saint-Germain-en-Laye) - - FAITS DIVERS - Da. G.

Trois jeunes hommes âgés de 18 à 21 ans étaient pour­sui­vis le 6 sep­tembre pour le vol d’un por­table et des vio­lences en réunion com­mis sur le par­king du res­tau­rant Mc­do­nald’s de la rue du Re­lais-de-ha­lage, peu avant sa fer­me­ture en dé­but de nuit le 4 sep­tembre. Une qua­trième per­sonne, mi­neure et frère de l’un des ac­cu­sés, est éga­le­ment im­pli­quée dans les faits. Son cas se­ra pro­chai­ne­ment exa­mi­né par un tri­bu­nal pour en­fants.

Les té­moi­gnages, d’un cô­té ou de l’autre de la barre, ont d’ailleurs confir­mé dans leur qua­si-to­ta­li­té que ce mi­neur était di­rec­te­ment à l’ori­gine de la rixe. Le té­lé­phone dis­pa­ru a éga­le­ment été re­trou­vé plus tard en sa pos­ses­sion.

Le groupe d’amis im­pli­quant les pré­ve­nus a semble-t-il raillé d’autres jeunes parce qu’ils se dé­pla­çaient à vé­lo et sur des trot­ti­nettes. Des mots ont été échan­gés, puis un pre­mier coup, as­se­né par le mi­neur. Tout a en­suite dé­gé­né­ré. « La loi des plus forts » l’a em­por­té.

Qui a fait quoi ? Qui a frap­pé qui ? Entre ré­cits contra­dic­toires et té­moi­gnages par­tiels, le tri­bu­nal a fait le tri, aban­don­nant au pas­sage le ca­rac­tère ag­gra­vant de la réunion pour qua­li­fier le dé­lit et re­laxant tous les pré­ve­nus pour le vol. Kel­vin, qui a re­con­nu des vio­lences, a éco­pé de 2 mois avec sur­sis. Même pu­ni­tion pour Ni­co­las, qui niait tout. Ra­phaël, lui, a été to­ta­le­ment re­laxé des charges qui pe­saient sur lui.

Le ren­voi du dos­sier sur les in­té­rêts ci­vils a été fixé à la fin no­vembre. L’une des cinq vic­times, qui ar­bo­rait un co­quard à un oeil et une en­taille sur le nez à l’au­dience, s’est vue pres­crire trois jours d’in­ca­pa­ci­té to­tale de tra­vail.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.