Pois­sy sait dé­sor­mais à quoi s’at­tendre

Le Courrier des Yvelines (Saint-Germain-en-Laye) - - SPORTS - B.R.

Bien­ve­nue en N2 ! Pour son pre­mier match of­fi­ciel de la sai­son, Pois­sy n’a pas fait le poids sa­me­di soir face au mas­to­donte an­ge­vin (dé­faite à do­mi­cile 68-86). Le pro­mu a ain­si pu prendre conscience de l’exi­gence que re­quiert cette di­vi­sion où la moindre er­reur n’est pas per­mise.

58 points pris à l’in­té­rieur

Si l’en­tame de match s’est avé­rée pro­met­teuse (15-15 à la 8e mi­nute), la suite est de­ve­nue plus dif­fi­cile (33-47 à la pause). La faute no­tam­ment à une pro­gres­sive baisse de ré­gime à par­tir du deuxième quart-temps. Idem dans le qua­trième. « On a vu qu’on pou­vait ri­va­li­ser par mo­ments avec une grosse cy­lin­drée comme An­gers, une équipe ca­li­brée N1, mais on n’ar­rive pas à te­nir le rythme pen­dant qua­rante mi­nutes », constate Be­noît Mi­nu­to­li qui fai­sait ses grands dé­buts sur le banc pis­cia­cais en tant que coach de l’équipe fa­nion.

Si les chances de l’em­por­ter étaient très minces, les Pis­cia­cais peuvent nour­rir quelques re­grets de ne pas avoir su sai­sir l’op­por­tu­ni­té de re­ve­nir sous la barre des 10 points au cours du troi­sième quart-temps. « Mais on a fait des pe­tites er­reurs à des mo­ments-clés qui ne par­donnent pas à ce ni­veau­là, ajoute l’en­traî­neur. Ils nous ont sur­tout fait très mal à l’in­té­rieur où on a pris 58 points. On n’a pas réus­si à ga­gner les duels en des­sous. Il y a en­core du bou­lot… » Lo­gique, à vrai dire, quand on sait que l’os­sa­ture de l’équipe a évo­lué du­rant l’été.

« L’ap­pren­tis­sage de la N2 »

Pour Ke­vin Ans­tett, l’une des quatre re­crues du mer­ca­to, ar­ri­vé en pro­ve­nance de Marne-la-val­lée (N3), cette pre­mière sor­tie « va nous ser­vir de le­çon » pour la suite. « C’est l’ap­pren­tis­sage de la N2. On sait main­te­nant ce qui nous at­tend chaque week-end », lâche l’ai­lier de 24 ans. Pas le temps de co­gi­ter puisque le deuxième match est pré­vu sa­me­di soir à Vanves, un club ren­con­tré à deux re­prises du­rant la pré­pa­ra­tion. « Ils ont un col­lec­tif très bien hui­lé avec des joueurs qui se connaissent de­puis plu­sieurs an­nées, ex­plique Mi­nu­to­li. C’est un match à notre por­tée qu’on doit al­ler cher­cher. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.