Une mai­rie mo­der­ni­sée

Le Courrier des Yvelines (Saint-Germain-en-Laye) - - L’ACTU DU DÉPARTEMENT - Mi­chel Sei­man­do

Elle date de 1861. La mai­rie de Cres­pières trône au mi­lieu du vil­lage. À coup d’im­por­tants tra­vaux, le bâ­ti­ment pré­sente au­jourd’hui une ex­ten­sion mo­derne avec une fa­çade vi­trée sur son ex­té­rieur, cô­té cour. À l’in­té­rieur, au rez-de-chaus­sée, un point poste ru­ral qui au­rait l’une des ac­ti­vi­tés les plus im­por­tantes du dé­par­te­ment, se­lon La Poste. À ses cô­tés, la salle des mariages et du con­seil mu­ni­ci­pal. Une vitre per­met de voir de­puis la poste les élus en train de tra­vailler lors des réunions. À l’étage, les bu­reaux du per­son­nel ad­mi­nis­tra­tif sont spa­cieux avec au bout du cou­loir ce­lui du maire de la com­mune. Avec son es­ca­lier en bois, ses ma­té­riaux nobles, l’édi­fice, qui abrite les ar­chives mu­ni­ci­pales en son sous-sol, peut en­tre­voir l’ave­nir sans sour­ciller. à la can­tine, qui va être agran­die pen­dant les va­cances de La Tous­saint et de Noël.

La Ville a re­pris à son compte le pres­by­tère dont le bail n’a pas été re­nou­ve­lé. Le jar­din du cu­ré de­vrait de­ve­nir un lieu de pro­me­nade et le bâ­ti­ment pour­rait ac­cueillir une salle de réunion et de bap­tême. Si­tué juste der­rière la mai­rie, le pres­by­tère pour­rait éga­le­ment abri­ter un lo­ge­ment so­cial pour le gar­dien ain­si qu’une salle de co­wor­king que l’on pour­ra louer. « Je mets des re­cettes dans tout ce que l’on crée pour évi­ter les frais de fonc­tion­ne­ment », pré­vient l’édile qui n’aime pas les em­prunts. La com­mune après des an­nées de souf­france nu­mé­rique va en­fin être connec­tée à la fibre : la mon­tée en très haut dé­bit est pré­vue à la mi-oc­tobre.

Reste un écueil qui touche toutes les com­munes ru­rales et même les grandes villes : la dé­ser­ti­fi­ca­tion mé­di­cale. Le vil­lage vient de voir le 1er juin son mé­de­cin gé­né­ra­liste par­tir pour un poste de sa­la­rié.

En mars der­nier, la Ville a vo­té la créa­tion d’un pôle de san­té per­met­tant aux ac­teurs mé­di­caux et pa­ra­mé­di­caux de Cres­pières de se re­grou­per dans une mai­son mé­di­cale à 70 % au­to­fi­nan­cée. « Il est en­vi­sa­gé que cette struc­ture puisse col­la­bo­rer avec les éta­blis­se­ments hos­pi­ta­liers avoi­si­nants - le CHIPS- et les mai­sons de san­té de Maule et de Saint­nom-la-bre­tèche tout en dé­ve­lop­pant l’am­bu­la­toire », conclut Adria­no Bal­la­rin qui aime rap­pe­ler cette phrase de Gas­ton Ba­che­lard : « Il faut que la vo­lon­té ima­gine trop pour réa­li­ser as­sez. »

Le pres­by­tère mo­der­ni­sé

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.