Di­dier Rouxel reste fi­dèle au Front na­tio­nal

Le Courrier des Yvelines (Saint-Germain-en-Laye) - - L’ACTU DU DÉPARTEMENT - M.D. Da. G.

Di­dier Rouxel, conseiller mu­ni­ci­pal du groupe Saint-germain fait Front ! est ca­té­go­rique : il ne quit­te­ra pas le Front na­tio­nal. « Tout d’abord, le FN est un par­ti alors que Les Pa­triotes de Flo­rian Phi­lip­pot est une as­so­cia­tion jus­qu’à preuve du contraire ». Plu­sieurs rai­sons ex­pliquent ce choix : « C’est d’abord une ques­tion d’hon­nê­te­té in­tel­lec­tuelle. Si je ve­nais à quit­ter le Front na­tio­nal, j’au­rais la dé­cence de lais­ser mon man­dat car si j’ai été élu, c’est parce que j’étais sur la liste FN. Je n’ai pas la pré­ten­tion de dire que les gens ont vo­té Di­dier Rouxel. ».

Si l’élu saint-ger­ma­nois ne sou­haite pas re­joindre Les Pa­triotes, ce n’est pas par in­com­pa­ti­bi­li­té de ligne. « J’étais pour que Flo­rian Phi­lip­pot quitte notre fa­mille po­li­tique. Ce n’est même pas une ques­tion de ligne : je suis quel­qu’un d’as­sez simple qui fonc­tionne en tant qu’en­tre­pre­neur. On nous l’a été pré­sen­té comme l’homme des vic­toires à ve­nir et vic­toires il n’y a pas eu, aux dé­par­te­men­tales, aux ré­gio­nales, à la pré­si­den­tielle et aux lé­gis­la­tives. Quatre dé­faites alors qu’il de­vait nous faire ga­gner : dans quelques en­tre­prises, on au­rait dé­jà pris la porte ».

Yaël Braun-pi­vet, dé­pu­tée LREM de la 5e cir­cons­crip­tion des Yve­lines, or­ga­nise ce jeu­di 5 oc­tobre (20 h 30) au centre Mon­tes­quieu de Mai­sons-laffitte une réunion pu­blique. Il s’agi­ra pour la pré­si­dente de la com­mis­sion des lois de re­ve­nir sur les 100 premiers jours de son man­dat à l’as­sem­blée na­tio­nale. Elle abor­de­ra no­tam­ment la loi confiance, vo­tée du­rant l’été, mais aus­si le pro­jet de loi de sé­cu­ri­té in­té­rieure et de lutte contre le ter­ro­risme ac­tuel­le­ment exa­mi­né au Pa­lais Bour­bon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.