Y au­ra-t-il du beurre à Noël ?

Le Courrier des Yvelines (Saint-Germain-en-Laye) - - LA UNE - Da. G.

C’est l’in­dis­pen­sable ma­tière pre­mière. Chez Du­rand, à Mai­sons-laf­fitte, là où a été in­ven­té le pa­ris-brest, entre 250 et 300 kg de beurre, avec des pointes avoi­si­nant les 600 kg en jan­vier, sont trans­for­més chaque mois en moyenne. Pour l’heure, la pé­nu­rie ne touche pas di­rec­te­ment le sec­teur. « On est li­vré comme d’ha­bi­tude chaque se­maine, si­gnale ain­si Sté­phane Lé­vêque, le pa­tron. Notre four­nis­seur s’ap­pro­vi­sionne à Run­gis et on est sur du beurre con­di­tion­né en grande quan­ti­té et spé­cia­le­ment fait pour les pro­fes­sion­nels de la pâ­tis­se­rie. »

Pas de me­nace sur les bûches de Noël

A prio­ri, donc, pas de me­naces à ce jour sur les bûches à la crème au beurre pour Noël ou en­core les ga­lettes des Rois 100 % pur beurre de dé­but jan­vier. « Mais on nous en­gage dé­jà à com­man­der plus, pour faire du stock, au cas où, pour­suit Sté­phane Lé­vêque. Le pro­blème, c’est qu’un beurre ne doit pas être conser­vé plus de quinze jours pour res­ter de bonne qua­li­té. Et puis, il y a aus­si le prix ac­tuel. » L’in­fla­tion du cours du beurre, en ef­fet, se fait, elle, bien sen­tir dans les caisses. « De­puis sep­tembre, le prix a dé­jà été mul­ti­plié au moins par deux. Nous n’avons pas re­per­cu­té cette hausse sur nos prix mais, à un mo­ment, si ce­la conti­nue, on n’au­ra pas le choix. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.