La pré­si­dente des Eu­rope est du Ches­nay

Le Courrier des Yvelines (Saint-Germain-en-Laye) - - LE DOSSIER - Le 4 bosses : Le staff : Le sa­lut scout : La de­vise : F. Des­serre

Claire Ver­dier ha­bite au Ches­nay. Elle est mère de 9 en­fants. Tous pra­tiquent ou ont pra­ti­qué le scou­tisme dès leur plus tendre en­fance. Comme leur mère, comme leur père. Bref, la fa­mille baigne dans le scou­tisme.

Voi­là 5 ans, Claire Ver­dier a été élue pré­si­dente de l’as­so­cia­tion des guides et scouts d’eu­rope (AGSE), ré­gie par la loi de 1901. Une charge im­por­tante que la mère de fa­mille sup­porte bien vo­lon­tiers, car ce­la lui per­met aus­si de « re­don­ner un peu » de tout ce qu’elle a re­çu dans ses plus jeunes an­nées.

Ga­rante de la bonne marche des choses

Claire Ver­dier doit veiller à tout ce qui ne se voit pas mais qui per­met au mou­ve­ment de

Il s’agit du cha­peau que por­tait Ba­den-po­well. On le re­pré­sente tou­jours avec. On le sur­nomme ain­si à cause des quatre bosses for­mées sur le des­sus. Il peut être ka­ki ou bleu ma­rine. Il est en feutre. du­rer dans le temps. «J’ai un rôle im­por­tant à exer­cer dans les re­la­tions avec les au­to­ri­tés ci­viles et re­li­gieuses, avec les autres mou­ve­ments scouts, d’autres as­so­cia­tions avec les­quelles nous tra­vaillons, comme l’ordre de Malte, les AFC (As­so­cia­tions fa­mi­liales ca­tho­liques). Mais aus­si au­près de l’union fé­dé­rale, car nous sommes un mou­ve­ment eu­ro­péen. Il ne faut pas l’ou­blier. Je suis ga­rante de la bonne marche des choses, que la pé­da­go­gie choi­sie soit cor­rec­te­ment ap­pli­quée. On me de­man­de­rait des comptes si ce­la chan­geait du jour au len­de­main. Mon ac­tion est un peu ad­mi­nis­tra­tive mais ce­la ne m’em­pêche pas de re­tour­ner ré­gu­liè­re­ment sur le ter­rain. »

Il s’agit d’un bâ­ton por­té par le chef de la pa­trouille (groupe de 7 per­sonnes). On y re­trouve son em­blème sous la forme d’un fa­nion. Il s’agit gé­né­ra­le­ment d’un ani­mal. Il se fait en le­vant la main droite : in­dex, ma­jeur et an­nu­laire

« Le fil di­rec­teur de toute ma vie »

Là, Claire Ver­dier re­met son uni­forme, son fou­lard bleu. « J’aime beau­coup voir comment fonc­tionnent les le­vés. Le pouce est sur le pe­tit doigt, sym­bole du plus fort qui pro­tège le plus faible. Se­lon les mou­ve­ments, les trois doigts le­vés re­pré­sentent : la loyau­té, le ser­vice et l’ob­ser­va­tion de la loi scoute ; la fran­chise, le dé­voue­ment et la pu­re­té (chez les ca­tho­liques) uni­tés, consta­ter le fruit du tra­vail de tout le bu­reau de l’as­so­cia­tion. Ce­la per­met aus­si de prendre le pouls des choses. Je ne sais pas si je pen­sais res­ter aus­si long­temps en fai­sant ma pre­mière sor­tie de lou­vette… Ce dont je suis cer­taine, en re­vanche, c’est que le scou­tisme a été le fil di­rec­teur de toute ma vie. On s’en rend vite compte. C’est pro­ba­ble­ment pour ce­la aus­si que le scou­tisme marche tou­jours aus­si bien. On y re­trouve des va­leurs, un vrai re­tour à la na­ture, à du concret, à une cer­taine forme de sim­pli­ci­té. On y crée des ami­tiés longues et fi­dèles. » ; le peuple, l’en­sei­gne­ment et la terre d’is­raël (chez les Is­raë­lites).

Tou­jours prêt. Elle in­vite les scouts à tou­jours être en état d’agir phy­si­que­ment et mo­ra­le­ment. C’est la de­vise ori­gi­nelle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.