Août 1944 : Un pi­lote amé­ri­cain abat­tu au-des­sus de Ver­neuil

Le Courrier des Yvelines (Saint-Germain-en-Laye) - - L’ACTU -

Ori­gi­naire du Mis­sis­sip­pi, le ma­jor Hen­ri William Shurlds Jr, com­man­dant de la 513e es­ca­drille, se trou­vait aux com­mandes d’un chas­seur mo­no­place P47 Thun­der­bolt, le sa­me­di 19 août 1944. Il avait dé­col­lé de Cret­te­ville, dans la Manche. Sa mis­sion : opé­rer une re­con­nais­sance sur la Seine, entre Pa­ris et Rouen et dé­truire les ba­teaux trans­por­tant des armes et des troupes al­le­mandes vers Pa­ris.

Ce jour-là, il est pris en chasse par deux avions al­le­mands, de type Mes­ser­sch­mitt 109. Il est mal­heu­reu­se­ment abat­tu par l’al­le­mand Emil ’Bul­ly’ Lang. Son avion ex­plose en vol et s’écrase dans les bois de Ver­neuil, à 9 h 10 du ma­tin, au lieu-dit Les Bruyères.

Né en 1919, Hen­ry Shurlds était in­gé­nieur en aé­ro­nau­tique avant de s’en­ga­ger en tant que vo­lon­taire dans l’ar­mée amé­ri­caine en 1941. Bre­ve­té pi­lote très ra­pi­de­ment et nom­mé lieu­te­nant, il est pro­mu ca­pi­taine en 1943 et em­barque pour l’an­gle­terre en mars 1944, où il re­çoit le titre de com­man­dant un mois plus tard. Il prend part au Dé­bar­que­ment du 6 juin sur les côtes nor­mandes. Il re­pose au­jourd’hui au ci­me­tière amé­ri­cain d’oma­ha Beach (Colleville-sur-mer), avec huit autres pi­lotes de son uni­té.

Une stèle com­mé­mo­ra­tive (en bois de tu­li­pier du Mis­sis­sip­pi) a été éri­gée en 2012, dans les bois de Ver­neuil, à l’en­droit où ont été re­trou­vés les dé­bris de l’avion.

Hen­ri William Shurlds

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.