Un col­lège à l’ho­ri­zon 2021

Deux pro­jets sont tou­jours à l’étude : une ex­ten­sion du col­lège De­nis-pois­son ou la construc­tion d’un nou­vel éta­blis­se­ment, à Da­don­ville.

Le Courrier du Loiret - - LA RENTRÉE SCOLAIRE - PHI­LIPPE DE LA GRANGE

À l’heure de la ren­trée sco­laire, le pro­jet de deuxième col­lège sort des limbes d’où il est plon­gé de­puis 30 ans. En ef­fet, la construc­tion d’un nou­vel éta­blis­se­ment dé­fraye la ch­ro­nique pi­thi­vé­rienne de­puis trois dé­cen­nies.

Bâ­ti entre 1959 et 1960 en plein boom éco­no­mique et dé­mo­gra­phique, le col­lège De­nis­pois­son étouffe : 1.073 élèves cette an­née, re­cord du dé­par­te­ment et de l’aca­dé­mie Or­léans­tours, lar­ge­ment au­des­sus des ef­fec­tifs moyens fixés par l’édu­ca­tion na­tio­nale (494 élèves).

Après moult pé­ri­pé­ties (dont une ébauche dans l’éco­quar­tier de Bois­mé­dor qui avait été re­to­quée par la nou­velle équipe mu­ni­ci­pale de 2014), deux pro­jets sont tou­jours dans les car­tons : une ex­ten­sion du bâ­ti­ment de l’al­lée de Bur­glen­gen­feld ou la construc­tion d’un col­lège flam­bant neuf sur un ter­rain à la sor­tie de Da­don­ville, si­tué sur la route qui mène à Yèvre et Boynes. Cette op­tion tient la corde au­près du per­son­nel en­sei­gnant et des pa­rents, se­lon Marc Gau­det, maire d’as­coux et vice­pré­sident du conseil dé­par­te­men­tal en charge de pi­lo­ter ce pro­jet. « La ma­jo­ri­té d’entre eux sou­haite un col­lège neuf », af­firme­t­il. Lui­même semble être par­ti­san de cette al­ter­na­tive, un « en­droit bien pla­cé ». Si l’op­tion Da­don­ville est re­te­nue, il fau­dra convaincre l’ex­ploi­tant agri­cole de cé­der le ter­rain (pro­prié­té de la com­mu­nau­té de com­munes Le Coeur du Pi­thi­ve­rais) qui me­nace d’exer­cer son droit de pré­emp­tion, « un coup dur pour nous », re­con­naît Marc Gau­det. S’il le fal­lait, le conseil dé­par­te­men­tal bran­di­rait la me­nace d’une DUP (ex­pro­pria­tion pour cause d’uti­li­té pu­blique). Pour l’heure, l’ex­ten­sion de De­nis­pois­son n’est pas aban­don­née et il fau­dra at­tendre les conclu­sions de l’étude com­pa­ra­tive en cours pour dé­ci­der de l’im­plan­ta­tion dé­fi­ni­tive du site. « Main­te­nant, nous avan­çons et je sou­haite qu’on aille au plus vite parce que tous les cré­dits (35 mil­lions d’eu­ros) sont dé­blo­qués », eu­phé­mise le conseiller dé­par­te­men­tal. « Nous sou­hai­tons li­vrer le deuxième col­lège avant 2021 ». D’ici là, les élèves de De­nis­pois­son de­vront en­core ser­rer les rangs…

L’en­trée du col­lège De­nis-pois­son. Chaque jour, plus de 1.000 élèves fran­chissent les portes de l’éta­blis­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.