L’hom­mage à l’ar­mée des ombres

Les au­to­ri­tés ont cé­lé­bré le 72e an­ni­ver­saire de la li­bé­ra­tion de la ville de Pi­thi­viers, mar­quée cette an­née par le té­moi­gnage de Ber­nard Va­lé­ry, pho­to­graphe.

Le Courrier du Loiret - - PITHIVIERS - P. L. G.

Ber­nard Va­lé­ry a donc évo­qué la li­bé­ra­tion de la ville, le 21 août 1944, jour de la li­bé­ra­tion de Pi­thi­viers, par les GI’S de la 35e di­vi­sion d’in­fan­te­rie de la 3e ar­mée du gé­né­ral Pat­ton. Les troupes al­liées n’avaient pas ren­con­tré la moindre ré­sis­tance puisque la gar­ni­son de 400 Al­le­mands avait fui la nuit pré­cé­dente. Au cours de son dis­cours pro­non­cé di­manche 21 août, au pied du mo­nu­ment aux morts, et avant le tra­di­tion­nel dé­pôt de gerbes, Ber­nard Va­lé­ry a na­tu­rel­le­ment évo­qué les noms des chefs du ma­quis lo­cal, Pierre Cha­rié, Ro­ger Gi­ry et l’ab­bé Tho­mas, mais aus­si ceux de ré­sis­tants ano­nymes dont cer­tains pé­ri­ront dans les camps de dé­por­ta­tion. « Il est es­sen­tiel de gar­der au­jourd’hui le sou­ve­nir de nos li­bé­ra­teurs à tra­vers ces fi­gures em­blé­ma­tiques de notre mé­moire col­lec­tive et de notre iden­ti­té qui ont été jus­qu’ici ou­bliées du pal­ma­rès pi­thi­vé­rien, Pierre Cha­rié, qui sym­bo­lise la Ré­sis­tance de tout le Pi­thi­ve­rais, et le gé­né­ral George Pat­ton pour nous dé­li­vrer de l’em­prise na­zie », a conclu Ber­nard Va­lé­ry.

Face au maire, il sug­gé­rait « de ré­pa­rer cet ou­bli en at­tri­buant le nom de Pierre Cha­rié et du gé­né­ral Pat­ton à quelque équi­pe­ment com­mu­nal ». Phi­lippe Nol­land, maire de Pi­thi­viers, lui a ré­pon­du qu’il sai­si­rait pour exa­men le conseil mu­ni­ci­pal et le Conseil éco­no­mique, so­cial et en­vi­ron­ne­men­tal.

Phi­lippe Nol­land, Ma­rianne Du­bois, Blan­dine Geor­jon et Do­mi­nique Lan­guille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.