Le maire d’auxy, Phi­lippe Go­not, dé­mis­sionne

Le Courrier du Loiret - - LA UNE - AMBRE CHAUVANET

Le maire d’auxy, Phi­lippe Go­not, a dé­mis­sion­né de ses fonc­tions. Peu de temps après que sept élus, puis deux ré­cem­ment, aient don­né la leur. Par consé­quent, le conseil mu­ni­ci­pal ne compte plus que trois membres.

Les re­bon­dis­se­ments au sein du conseil mu­ni­ci­pal d’auxy sont dignes de grandes sa­gas lit­té­raires. Après deux sé­ries de dé­mis­sions, Phi­lippe Go­not, maire de la com­mune de­puis 2014, a pris une dé­ci­sion ra­di­cale. Il dé­mis­sionne. Dix dé­mis­sions en près d’un mois

Il y a peu, sept élus ont ex­pli­qué ne plus avoir d’autre choix que de quit­ter le conseil mu­ni­ci­pal, à re­gret, as­su­raient­ils. Il s’agis­sait d’une dé­ci­sion col­lec­tive de Béa­trice Com­pain, So­phie Pel­hate, Ma­rie­hé­lène Ro­bi­chon, Re­né Can­tour­net­al­tay­rac, Joël Tres­sard et Jean­marc Pier­ron, conseillers. Ma­rie­so­phie Ba­cil­ly, 3e ad­jointe, a ins­truit de son cô­té sa propre pro­cé­dure. Plus ré­cem­ment, Mi­che­li­ ne Dra­pier, 2e ad­jointe, et Fa­bienne Baillard, conseillère, sui­vaient. « Mi­che­line Dra­pier se sen­tait très fa­ti­guée et a pré­fé­ré ar­rê­ter de se battre. Fa­bienne Baillard ne m’a pas don­né de rai­son », com­mente Phi­lippe Go­not. Des élec­tions les 10 et 17 dé­cembre ? La sous­pré­fète Blan­dine Geor­jon a va­li­dé la dé­mis­ sion du pre­mier édile. Res­tent donc trois résistants : Mi­chel Gau­tier, 1er ad­joint, Alexandre Par­pex, 4e ad­joint, et Marc Tai­clet, conseiller. Plu­sieurs rai­sons ont pous­sé Phi­lippe Go­not à rac­cro­cher l’écharpe de maire. Son pro­cès ne se se­rait pas uni­que­ment dé­rou­lé au tri­bu­nal. « Si je main­te­nais, je n’au­rais ja­mais eu la ma­jo­ri­té pour pou­voir conti­nuer à of­fi­cier conve­na­ble­ment à la mai­rie. Il ne faut pas avoir un or­gueil mal pla­cé et sur­di­men­sion­né. Il faut voir d’abord l’in­té­rêt de la com­mune », ex­plique­t­il. Et d’ajou­ter qu’il doit aus­si pro­té­ger sa fa­mille.

En at­ten­dant les élec­tions, qui de­vraient avoir lieu les di­manches 10 et 17 dé­cembre, Mi­chel Gau­ tier, 1er ad­joint, re­prend les rênes de la com­mune. À 71 ans, cet an­cien mi­li­taire puis fonc­tion­naire au sein de l’ad­mi­nis­tra­tion cen­trale du mi­nis­tère de la Dé­fense, de­vient donc maire par in­té­rim. « Ce que je sou­haite, c’est que Mi­chel prenne la fonc­tion », es­père l’an­cien maire. Les ha­bi­tants tran­che­ront et de­vront élire 12 per­sonnes.

Les dos­siers sont nom­breux à Auxy et ne se­ront pas fa­ci­li­tés par la baisse dras­tique des do­ta­tions de l’état. L’ave­nir de l’an­cienne mai­son de re­traite, la ré­no­va­tion de la mai­rie ou le re­nou­vel­le­ment de l’éclai­rage pu­blic se­ront au­tant de casse­têtes pour la fu­ture équipe mu­ni­ci­pale. « Je sou­haite le plus grand bien à ceux qui re­pren­dront ce­la. S’ils ar­rivent à tout faire, là, je leur tire mon cha­peau ! », pro­met Phi­lippe Go­not. « Dans ces cas-là, les loups sortent du bois »

Se­lon lui, les pré­ten­dants aux dif­fé­rents sièges ne lui se­ront pas in­con­nus : « À mon avis, la plu­part des dé­mis­sion­naires de­vraient se re­pré­sen­ter. D’au­tant plus que j’ai don­né ma dé­mis­sion. Dans ces cas­là, les loups sortent du bois ». N’aban­don­nant ja­mais son hu­mour et sa dé­ri­sion, Phi­lippe Go­not conclut : « Comme je donne ma dé­mis­sion et donc qu’il y au­ra un nou­veau maire, j’es­père juste qu’ils ne vont pas s’échar­per ! ».

Pro­ba­ble­ment l’une des der­nières si­gna­tures du maire Phi­lippe Go­not. Son pre­mier ad­joint, Mi­chel Gau­tier, as­su­re­ra la fonc­tion par in­té­rim en at­ten­dant les élec­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.