Un jeu d’éva­sion gran­deur na­ture

Le Courrier du Loiret - - LA UNE - AMBRE CHAUVANET

Un site de jeux d’éva­sion gran­deur na­ture, ou es­cape game, 61 mi­nutes chro­no, vient d’ou­vrir à Juranville, dans les an­ciens lo­caux des Meubles du Gâ­ti­nais.

Une belle aven­ture hu­maine. Voi­là ce que vivent quatre grands amis, Ju­lien Bau­douin, Fré­dé­ric Jo­vé, Li­lian Feuille­ret et sa com­pagne My­riam Ma­rie. Tout comme les joueurs avides d’adré­na­line qui fré­quentent les 300 m2 de ter­rain de jeu de­puis la ré­cente ou­ver­ture de 61 mi­nutes chro­no à Juranville.

Deux salles at­tendent les équipes de trois à six joueurs : L’hô­tel du Cal­vaire, dont l’am­biance lu­gubre s’ex­plique par un amé­ na­ge­ment d’époque (les an­nées 30) et L’énigme Ram­bal­di, où l’ob­jec­tif est d’ou­vrir les portes du temps pour sau­ver un agent de la CIA. Le prin­cipe de ces jeux nés au Ja­pon en 2007 ? S’éva­der, avant 61 mi­nutes (un clin d’oeil à la sé­rie Alias )en fai­sant preuve d’es­prit d’équipe. Ce qui peut se ré­vé­ler plus com­pli­qué qu’il n’y pa­raît. « C’est une im­mer­sion dans un monde qui n’est pas le vôtre. Plus vous êtes im­mer­gé, plus vous avez la sen­sa­tion qu’il faut vous échap­per très vite », confirme Li­lian Feuille­ret, l’ex­ploi­tant de la bande adepte du « game ».

« C’est une aven­ture ex­ cep­tion­nelle à vivre entre amis, col­lègues ou en fa­mille. On dé­couvre les gens une deuxième fois, avec des qua­li­tés, par­fois des dé­fauts que l’on ne leur soup­çon­nait pas », sou­rit sa com­pagne. La co­hé­sion mais aus­si la com­plé­men­ta­ri­té des membres de l’équipe d’as­so­ciés sont sans faille. My­riam est pro­fes­seur. Elle a créé des scé­na­rios bien fi­ce­lés et a ini­tié le pro­jet. À la sor­tie d’un es­cape game, à Saint­étienne, la jeune ma­man était bien dé­ci­dée : « J’ai dit” c’est ce­la que je fe­rais” ». Li­lian est diag­nos­ti­queur im­mo­bi­lier, Ju­lien conçoit des pro­jets pour l’ho­no­rable mai­son de Walt Dis­ney et Fré­dé­ric est ar­ti­san élec­tri­cien. La moyenne d’âge de ces grands en­fants est d’une qua­ran­taine d’an­nées. Outre le chal­lenge de ce pro­jet qu’ils ont mon­té à la sueur de leurs fronts, il y a bien l’en­vie de pro­po­ser un lieu de dé­ cou­verte de soi et des autres. Avant 2018, une salle dé­diée aux en­fants s’ou­vri­ra pour qu’ils puissent aus­si trou­ver des pas­sages se­crets pour s’en éva­der. L’autre dé­fi, une fois le suc­cès es­comp­té ren­con­tré, se­ra de trou­ver une uti­li­té aux 500 m2 dis­po­nibles. Tel quel, l’es­pace sombre et em­pous­sié­ré est à lui seul un film d’hor­reur. Nul doute que le qua­tuor sau­ra le rendre ir­ré­sis­ti­ble­ment at­ti­rant.

Li­lian Feuille­ret et My­riam Ma­rie dans L’hô­tel du Cal­vaire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.