Quel nom pour Cour­celles : Le-roi ou le-roy ?

Le Courrier du Loiret - - La Une - AMBRE CHAUVANET

La com­mune de Cour­celles pour­rait-elle chan­ger de nom ? Dé­jà en 2015, De­nis Thion, le maire, avait consul­té ses ha­bi­tants sur la ques­tion. Le dos­sier avance.

◗ Cour­celles­le­roi ou bien Cour­celles­le­roy ? En jan­vier 2015, les ha­bi­tants avaient pré­fé­ré la deuxième op­tion, à une courte ma­jo­ri­té.

Mais pour­quoi chan­ger le nom de la com­mune ? D’abord, parce que cinq autres vil­lages portent exac­te­ment le même nom : en Cha­rente­ma­ri­time, dans le Doubs, dans la Nièvre, en Meurthe­etMo­selle et dans le Ter­ri­toire de Bel­fort. Il y a aus­si l’ar­gu­ment his­to­rique. « Du­rant plus de 800 ans, notre Cour­celles por­ta le nom de Cour­celles­le­Roy” ou “Cour­celles­leRoi” », avait ex­pli­qué le maire, De­nis Thion, lors de la consul­ta­tion.

Une de­mande ju­gée fon­dée

Et au­jourd’hui, où en est­on ? « Le dos­sier avance. N’ayant pas de nou­velles de­puis un an, j’ai rap­pe­lé le mi­nis­tère de l’in­té­rieur », as­sure le maire, à qui Gé­rard Col­lomb, mi­nistre de l’in­té­rieur, a ré­pon­du. Exa­mi­née en juin der­nier par la com­mis­sion de ré­vi­sion des noms des com­munes, la de­mande avait été ju­gée fon­dée, le risque d’ho­mo­ ny­mie étant réel et l’usage his­to­rique avé­ré. Seule ombre au ta­bleau ? Le fait que la gra­phie du dé­ter­mi­nant sou­hai­tée, « Roy », soit ju­gée « ar­chaï­sante, uni­que­ment em­ployée dans les textes an­ciens d’ar­chives », se­lon Gé­rard Col­lomb. Le con­seil mu­ni­ci­pal a été in­vi­té par le mi­nistre à dé­li­bé­rer en fa­veur d’un dé­ter­mi­nant plus ap­pro­prié, à sa­voir « Roi », pour pou­voir pro­cé­der au chan­ge­ment de nom.

Ce que les élus ont fait, en fé­vrier der­nier. « Mais on a ar­gu­men­té, quand même… Parce que l’un des der­niers cour­riers of­fi­ciels que la com­mune a re­çu de l’état, qui date de 1932, était bien adres­sé au maire de “Cour­celles­le­Roy” ! Sur le cô­té ar­chaï­sant du mot, des com­munes comme Bou­gy­lezNeu­ville, Mon­te­reauFault­yonne, en Seine­etMarne, Riom­èsMon­tagne, en Au­vergne, conservent leurs for­mu­la­tions an­ciennes », lance De­nis Thion. Marc Gau­det, pré­sident du Dé­par­te­ment, a par ailleurs as­su­ré au maire que le con­seil dé­par­te­men­tal avait aus­si dé­li­bé­ré pour que la com­mune re­trouve son nom d’ori­gine.

« Après, si c’est “Cour­celles­le­roi”, on se­ra con­tents », conclut De­nis Thion, avec le sou­rire.

(PHO­TO D’IL­LUS­TRA­TION)

Un chan­ge­ment de nom est pos­sible. Mais avec quel dé­ter­mi­nant ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.