Faire re­ti­rer son ta­touage

Le Courrier du Loiret - - Le Tatouages, Une Mode Bien... Encrée - C. C.

Pour ceux qui n’ont pas écou­té les conseils du ta­toueur, qui ont choi­si d’en­crer dans leur peau le nom de leur conjoint et qui fi­na­le­ment se sont sé­pa­rés, il existe des so­lu­tions.

◗ Vous aviez choi­si de vous faire ta­touer le nom de votre pe­tite amie mais l’his­toire s’est ter­mi­née, ou bien le pe­tit dau­phin sur votre bras ne vous plaît plus, plu­sieurs so­lu­tions s’offrent à vous. Plu­tôt que de pas­ser di­rec­te­ment par la case dé­ta­touage, il est aus­si pos­sible de re­cou­vrir votre des­sin par un autre. Les ta­toueurs peuvent créer un cro­quis qui vien­dra mas­quer votre pré­cé­dent ta­touage.

Dou­lou­reux et oné­reux

Si vrai­ment vous sou­hai­ter le re­ti­rer dé­fi­ni­ti­ve­ment, il faut un trai­te­ment au la­ser réa­li­sé par un der­ma­to­logue. L’encre est alors frag­men­tée dans la peau, elle est en­suite éli­mi­née par l’or­ga­nisme. Se­lon le ta­touage, il fau­dra plus d’une di­zaine de séances, es­pa­cées d’au moins un mois. Le coût est très im­por­tant, de 700 € pour un pe­tit mo­tif et jus­qu’à 5.000 € pour les grandes pièces. De plus, cer­tains pa­tients es­timent que le dé­ta­touage est plus dou­lou­reux que le ta­touage lui­même, il vaut donc mieux bien ré­flé­chir avant de se lan­cer.

L’encre une fois sous la peau peut être éli­mi­née grâce au la­ser mais il faut comp­ter de nom­breuses séances et un bud­get im­por­tant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.