Au nom de la rose et d’an­dré Eve

Le Courrier du Loiret - - Pithiviers - P. L. G.

Le ro­sié­riste avait créé une rose pour les vi­gnobles De­gas. L'éti­quette de l'ap­pel­la­tion « Quin­tes­sence », qu'on a dé­cou­vert au sa­lon des vins et gas­tro­no­mie, porte sa griffe.

Comme le vil­lage d’as­té­rix et ses ir­ré­duc­tibles gau­lois, le pe­tit vi­gnoble de Graves­de­vayres (en­vi­ron 700 hec­tares), en­cla­vé au nord­ouest du pla­teau de l’entre­deux­mers, sur la rive gauche de la Dor­dogne, ré­siste aux grands châ­teaux bor­de­lais.

Une qua­ran­taine de vi­gne­rons tra­vaillent un sol consti­tué de plaque de graves et de sables for­mant des ter­rasses re­cou­vertes de cailloux. C’est là qu’à dé­bu­té, en 1920, la sa­ga De­gas, pré­ci­sé­ment à Saint­ger­main­du­puch, un gros bourg de la Nou­velle­aqui­taine. Plus qu’une af­faire de fa­mille, Châ­teau De­gas (et ses autres mil­lé­simes) est une his­toire de femmes : celle de Ma­rie­jo­sé De­gas, la ma­triarche (82 ans) et de ses deux pe­tites­filles, Diane (la com­mer­ciale) et Eu­gé­nie (la vi­gne­ronne) qui ont re­pris le flam­beau. L’un des vins (rouge et ro­sé) porte bien son nom, « Les Hé­ri­tières ». Chaque an­née, les vi­gnobles De­gas pro­duisent 500.000 bou­teilles.

Une pe­tite pro­duc­tion de 1.200 bou­teilles

C’est elle qui est ve­nue faire l’éloge de leur do­maine de 100 hec­tares et de leurs vins au sa­lon des vins et gas­tro­no­mie au­quel les vi­gnobles De­gas par­ti­ci­paient pour la pre­mière fois en dé­pit du lien qu’avait tis­sé Ma­rieJo­sé De­gas avec le ro­sié­riste pi­thi­vé­rien An­dré Eve dont l’ap­pel­la­tion « Quin­tes­sence » (une pe­tite pro­duc­tion de 1.200 bou­teilles par an) porte la mé­moire avec une rose des­si­née sur l’éti­quette. « Ma grand­mère, qui est une pas­sion­née de jar­dins, connais­sait An­dré Eve. Peu de temps avant sa mort, il avait conçu cette rose, de cou­leur ru­bis fon­cé, pour le Graves­de­vayres rouge qui rap­pelle l’in­ten­si­té de ce vin », ra­conte Eu­gé­nie.

Jar­di­nière émé­rite, pas­sion­née de bo­ta­nique, mais aus­si grande voya­geuse, Ma­rie­jo­sé De­gas a créé Les jar­dins du mou­lin de la Sou­loire. Dans un parc de neuf hec­tares, elle a réuni une fa­bu­leuse col­lec­tion d’arbres et d’ar­bustes qui avoi­sine les 2.500 es­pèces dont un autre ro­sier, de l’hor­ti­cul­teur al­le­mand Kordes, qui porte le nom de « Prin­cesse des jar­dins, Ma­rie­jo­sé ».

L'ap­pel­la­tion Quin­tes­sence pro­po­sée par Eu­gé­nie De­gas, ins­pi­rée par An­dré Eve, pro­duit 1.200 bou­teilles par an.

Près de 1.800 per­sonnes ont fré­quen­té le sa­lon des vins qui ac­cueillait cette an­née 36 vi­gne­rons et de nom­breux stands dé­diés à la gas­tro­no­mie.

Une pre­mière pour la dis­til­le­rie de Fa­ron­ville qui pro­duit de la vod­ka dans la plaine de Beauce.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.