Elles sont ju­me­lées, mais pour­quoi ?

Le Courrier du Loiret - - Pithiviers - AMBRE CHAUVANET

Une jour­née des ju­me­lages de Pithiviers est or­ga­ni­sée di­manche 15 avril. L’oc­ca­sion de cé­lé­brer des ami­tiés nouées au fil des an­nées. Mais au fait, sur quels cri­tères se rap­proche-t-on d’une com­mune d’un autre pays ?

◗ La ci­té des Alouettes compte quatre villes ju­melles. Elle s’est as­so­ciée à la pre­mière, Ash­by­de­la­zouch, si­tuée au nor­douest du com­té de Lei­ces­ter, en An­gle­terre, en 1960. Une quin­zaine d’an­nées plus tard, en 1976, Bur­glen­gen­feld, en Al­le­magne, dans l’état de Ba­vière, se rap­pro­chait de Pithiviers. S’en­sui­vaient les ju­me­lages avec Ovar, dans le dis­trict d’avei­ro, au Por­tu­gal, en 1993, puis avec Iz­nik, de la pro­vince de Bur­sa, en Tur­quie, beau­coup plus ré­cem­ment, en no­vembre 2015.

Des com­mu­nau­tés très pré­sentes à Pithiviers

« Nous avons de fortes com­mu­nau­tés por­tu­gaises et turques. Le ju­me­lage al­le­mand, lui, est plus lié à des rai­sons de ré­con­ci­lia­tion après la guerre », ex­plique Phi­lippe Nol­land, maire. En ef­fet, au lende­ main de la Se­conde Guerre mon­diale, les ju­me­lages se sont mul­ti­pliés pour fa­vo­ri­ser un cli­mat de paix entre les peuples.

Pour­quoi Iz­nik ? Pour la mu­ni­ci­pa­li­té élue en 2014, quelques cri­tères étaient im­por­tants pour créer un nou­veau ju­me­lage. « Il fal­lait que la com­mune soit en­vi­ron de la même taille que Pithiviers et re­la­ti­ve­ment fa­cile d’ac­cès. Il fal­lait aus­si qu’elle ait un cer­tain nombre de points com­muns avec nous : Iz­nik avait aus­si trois villes ju­melles et n’avait pas en­core de ju­me­lage avec la France. Il y a aus­si un his­to­rique agri­cole à peu près si­mi­laire », ex­plique Er­can Afa­can, conseiller mu­ni­ci­pal dé­lé­gué aux ju­me­lages. Le pa­tri­moine de la ville turque a éga­le­ment fait par­tie des points à prendre en compte. « Ils ont des rem­parts, on a des rem­parts. Ils ont aus­si des sites his­to­riques in­té­res­sants, dont un vieil am­phi­théâtre qu’ils ré­novent », note l’élu.

Les bonnes re­la­tions avec les villes ju­me­lées s’en­tre­tiennent. « Il faut les faire vivre », com­mente le maire. Des dé­lé­ga­tions de membres de ces as­so­cia­tions or­ga­nisent des voyages, sur leurs propres fonds, et Pithiviers ac­cueille aus­si ré­gu­liè­re­ment ses par­te­naires. Jus­te­ment, un voyage à Iz­nik vient d’être or­ga­ni­sé. Au pro­gramme, ba­lades dans cette ville cé­lèbre pour sa cé­ra­mique ot­to­mane mais aus­si à Bur­sa, ca­pi­tale de la pro­vince épo­nyme, ain­si qu’à Is­tan­bul ou en­core vi­site de la Mos­quée bleue.

(PHO­TO : B. VA­LÉ­RY)

Les ju­me­lages per­mettent de tis­ser des ami­tiés avec des ha­bi­tants d’autres pays, de dé­cou­vrir leur cul­ture et leur pa­tri­moine. Ici, des jeunes filles d’asch­by-de-la-zouch étaient en vi­site à Pithiviers, en 1963.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.