Et dans le Pi­thi­ve­rais, on en est où ?

Le Courrier du Loiret - - Au Pays - PHI­LIPPE DE LA GRANGE

Les com­munes de Ma­le­sherbes et Pui­seaux pro­jettent cha­cune la créa­tion d’une mai­son de san­té plu­ri­dis­ci­pli­naire où la té­lé­con­sul­ta­tion au­rait sa place.

◗ Si la té­lé­mé­de­cine semble prendre corps dans l’est du dé­par­te­ment sous l’élan de Jean­pierre Door, le Pi­thi­ve­rais, par ailleurs très en­ga­gé dans le pi­lo­tage de mai­sons de san­té plu­ri­dis­ci­pli­naires (MSP) (Beaune­la­ro­lande, bien­tôt Pi­thi­viers et celles de Ma­le­sherbes et Pui­seaux en pro­jet), tâ­tonne pour ral­lier cette al­ter­na­tive aux dé­serts mé­di­caux, pour­tant en­cou­ra­gée par l’agence ré­gio­nale de san­té (ARS), via sa plate­forme spé­cia­li­sée, Co­vo­tem, à des­ti­na­tion des pro­fes­sion­nels de san­té.

La mai­son de san­té plu­ri­dis­ci­pli­naire de Pi­thi­viers, dont l’ou­ver­ture est pré­vue en fé­vrier pro­chain, en se­ra pri­vée. « Du moins, pour le mo­ment », convient Mo­nique Bé­vière, vice­pré­si­dente de la com­mu­nau­té de com­munes du Pi­thi­ve­rais (CCDP) qui gère ce dos­sier au nom de l’in­ter­com­mu­na­li­té. En re­ vanche, celles du Ma­le­sher­bois et de Pui­seaux, en ges­ta­tion, tant que les élus n’au­ront pas ra­ti­fié leur exis­tence, pro­jettent de s’équi­per d’un tel ou­til, fi­nan­cé en par­tie par L’ARS, l’état et le con­seil ré­gio­nal. « Une aide très prag­ma­tique, sous la con­ di­tion que le pro­jet mé­di­cal pré­sen­té tienne la route. Ce­la dé­pend du pro­jet pré­sen­té. Ce­la peut al­ler d’un fi­nan­ce­ment d’une simple web­cam à des ob­jets connec­tés comme le cha­riot de soins de 20.000 € », in­dique Agnès Hu­bert­jouan­neau, di­rec­trice ad­jointe de l’offre des soins de l’agence ré­gio­nale de san­té. « Nous ai­dons beau­coup au dé­ve­lop­pe­ment de la té­lé­mé­de­cine dans les Mai­sons de san­té plu­ri­dis­ci­pli­naires, les éta­blis­se­ments d’hé­ber­ge­ment pour per­sonnes âgées dé­pen­dantes (Eh­pad) ou les centres pé­ni­ten­tiaires. Main­te­nant, il faut al­ler sur de l’usage ».

Un équi­pe­ment trop peu uti­li­sé

C’est du centre hos­pi­ta­lier Paul Ca­ba­nis, à Beaune­la­ro­lande, qu’est ve­nue la sur­prise par la voix de sa di­rec­trice dé­lé­guée, Béa­trice Cor­ne­fert. « Nous avons un équi­pe­ment de­puis quatre ou cinq ans avec une ca­bine de consul­ta­tion toute prête, mais per­sonne ne s’en sert. Ce n’est pas faute d’avoir mi­li­té, mais nous n’avons pas beau­coup de can­di­dats », re­grette­t­elle, en poin­tant la ré­ti­cence ou le manque d’ap­pé­tence des mé­de­cins alors que leur po­pu­la­tion s’ané­mie sur le ter­ri­toire.

« Une aide très prag­ma­tique »

(PHO­TO : JÉ­RÉ­MIE FULLERINGER)

La fu­ture mai­son de san­té du Ma­le­sher­bois se­ra équi­pée pour la té­lé­mé­de­cine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.