Un vé­lo de pros abor­dable

Le Cycle - - Essai -

Certes, le Girs Os­car n’a pas « l’au­ra » de marques plus pres­ti­gieuses, mais son com­por­te­ment d’en­semble lui per­met de les concur­ren­cer sur bien des points. Car quand on re­garde qui se trouve en face de ce châs­sis qui pèse 840 g, il n’y a que du beau monde qui évo­lue dans le ProTour d’ailleurs. Cette ma­chine se des­tine à des com­pé­ti­teurs ou à des cy­clo­spor­tifs très to­niques. Le confort est très sa­tis­fai­sant dans l’en­semble, même si les roues choi­sies se montrent un peu raides par mo­ments. Une fois bien po­sé sur cette ma­chine, on peut donc af­fron­ter les longues dis­tances de ma­nière ra­pide. Une fois qu’on a trou­vé les bons dé­ve­lop­pe­ments, un 52/36 est par­fait en double pla­teau, on peut « s’amu­ser » par­fai­te­ment sur tous les ter­rains et pro­fi­ter du po­ten­tiel de cette ma­chine qui ne de­mande qu’à être ap­pri­voi­sée. Car comme sur beau­coup de cadres de ce type, on a vite la sen­sa­tion d’être en ex­cel­lente condi­tion. Trop en fait et c’est le piège, car l’Os­car a été conçu pour sup­por­ter des sol­li­ci­ta­tions très im­por­tantes et pas for­cé­ment à la por­tée du com­mun des cy­clistes. Tou­te­fois, en fai­sant preuve de sou­plesse et en em­ployant l’éten­due des dé­ve­lop­pe­ments pro­po­sés par un pé­da­lier mid-com­pact (52/36), on pour­ra l’ex­ploi­ter par­fai­te­ment. En­fin, il peut être per­son­na­li­sé avec des kits d’au­to­col­lants ou dé­co­ré avant ou après l’achat, sur my­girs.com.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.