Dan­gle­terre sur l’an­neau de Man­ches­ter

En oc­tobre, le Douai­sien a été cou­ron­né deux fois cham­pion du monde sur piste chez les Mas­ters. Loin d’être une pre­mière, cette vic­toire en­ri­chit un pal­ma­rès dé­jà bien four­ni.

Le Cycle - - Régions -

Le pis­tard Marc Dan­gle­terre se construit un pal­ma­rès chez les Mas­ters. Le Douai­sien est de­ve­nu en oc­tobre der­nier cham­pion du monde dans sa ca­té­go­rie pour la qua­trième fois. Sur l’an­neau de Man­ches­ter, il s’est im­po­sé dans le 500 m in­di­vi­duel et dans l’épreuve par équipes. Une per­for­mance mon­diale que l’homme n’avait plus réussie de­puis 2012. «Je viens de chan­ger de ca­té­go­rie, ex­plique-t-il. Je suis dé­sor­mais l’un des plus jeunes des 65- 69 ans. C’est un âge où les an­nées com­mencent à comp­ter. » Mais le chan­ge­ment de ca­té­go­rie n’ex­plique pas tout, car Marc Dan­gle­terre de­vait com­po­ser avec une sé­rieuse op­po­si­tion. « On était 85 lors de ce Cham­pion­nat du monde, re­prend-il. Il y avait des Aus­tra­liens et des Néo-Zé­lan­dais. Je vous as­sure que ces gars ne font pas le voyage pour ve­nir en va­cances. » Marc Dan­gle­terre a pla­cé deux mé­dailles de plus dans son ar­moire à tro­phées. À 65 ans, le pis­tard ne semble guère prêt à pendre son vé­lo au clou. « Les gens me de­mandent souvent pour­quoi je conti­nue à faire des courses à mon âge, avoue-t-il. Je crois qu’au-de­là du sport, je suis ani­mé par un es­prit de com­pé­ti­tion, c’est dans la fa­mille. Quand j’avais 6 ans, je sui­vais dé­jà mon père sur les courses à vé­lo. » Den­tiste de pro­fes­sion et maître de confé­rences à l’uni­ver­si­té de Lille, Marc Dan­gle­terre n’a pour­tant pas que ça à faire. « La plu­part de mes ad­ver­saires sont à la re­traite. Ce n’est pas en­core mon cas. Mal­gré tout, j’ar­rive à m’en­traî­ner. Je vais une à deux fois par se­maine sur le vé­lo­drome Stab de Rou­baix. Je m’y en­traîne avec des gars beau­coup plus jeunes que moi. J’es­saie de com­bi­ner ça avec du home-trai­ner et des sor­ties sur route », ren­ché­rit-il. Un tra­vail ré­gu­lier que Marc Dan­gle­terre compte bien pour­suivre à l’ave­nir. « Des co­pains me disent que j’ai dé­jà as­sez de titres, que je peux m’ar­rê­ter là. Mais je n’ai pas en­vie que ça s’ar­rête. Je ne veux pas par­ler de tout ça au pas­sé ; tant que ça res­te­ra un amu­se­ment, je conti­nue­rai… », ré­pond-il avec un sou­rire. Il y a donc fort à pa­rier que Dan­gle­terre n’a pas fi­ni de briller chez les Mas­ters.

D.V.

Chez les Mas­ters, Marc Dan­gle­terre a conquis deux titres mon­diaux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.