Wi­lier Cen­to 10 NDR

Avec le vé­lo de cy­clo­spor­tif, on cherche la qua­dra­ture du cercle. On vou­drait qu’il soit per­for­mant mais confor­table, agres­sif mais fa­cile à vivre. Avec le Cen­to 10 NDR, Wi­lier re­lève le dé­fi et pro­pose même une ma­chine qui gère les deux sys­tèmes de frein

Le Cycle - - Sommaire - Par F. Iehl

Vé­lo de la fa­mille des Cen­to 10 dé­cli­né pour le cy­clo­sport, le NDR (sigle qui ren­voie à la no­tion d’en­du­rance) en re­prend un cer­tain nombre de codes et de so­lu­tions tech­niques. L’in­té­gra­tion, entre autres, n’est pas sans rap­pe­ler le Cen­to 10 Air. Tous les câbles passent en in­terne, les tubes ont une forme Kamm-tail, et on note que le vé­lo dis­pose à la fois des fi xa­tions pour étriers tra­di­tion­nels Di­rect Mount et de celles pour étriers à disque Flat Mount. Le Cen­to 10 NDR vise donc la po­ly­va­lence. Et quand on s’at­tarde sur l’ar­rière, on dé­couvre que le cadre com­porte un amor­tis­seur sur les hau­bans. En­fi n, les bases sont cin­trées pour don­ner un cô­té fi ltrant au châs­sis, c’est l’Ac­ti­flex, ju­me­lé au ma­té­riau SEI (Spe­cial Elas­tic In­fi ltra­ted), qui fi ltre une bonne par­tie des vi­bra­tions. Le vé­lo pèse 7,825 kg. Ner­vo­si­té Géo­mé­trie cy­clo­spor­tive, poids du vé­lo, ar­chi­tec­ture de l’ar­rière, le Cen­to 10 NDR n’est pas une bombe, à basse vi­tesse ! Même si on le re­lance avec éner­gie… En jouant du dé­railleur, on ne change pas la donne et si, au lieu d’un dé­mar­rage, on se lance dans une re­lance ap­puyée en sor­tie de vi­rage, on se rend vite compte que le Cen­to 10 NDR est pous­sif. En re­vanche, dès lors qu’on conserve de la vi­tesse, les ac­cé­lé­ra­tions sont plus fa­ciles. Pour plus d’ef­fi­ca­ci­té, les dé­mar­rages et les re­lances ré­clament donc d’être faits sur la lan­cée. Il faut chan­ger sa fa­çon de rou­ler et de pi­lo­ter pour conser­ver de l’élan. Si­non, vous vous épui­se­rez au fil des ki­lo­mètres. En re­vanche, en mon­tée, ce se­ra dif­fi­cile de chan­ger de rythme, à moins d’avoir des cuisses et un coeur en acier trem­pé…

Ri­gi­di­té

En ce qui concerne la ri­gi­di­té, elle s’ap­pa­rente à celle d’un cadre spor­tif. Le vé­lo ne bouge pas, on ne res­sent au­cune sou­plesse liée à l’ar­rière et à son « ar­ti­cu­la­tion ». Le tri­angle avant reste im­pas­sible sous la contrainte, et le vé­lo trans­met par­fai­te­ment la puis­sance. Sur le plat, on at­teint pro­gres­si­ve­ment sa vi­tesse de croi­sière, et elle se main­tient sans qu’on sente le cadre flé­chir. Gé­nial sur le plat, in­té­res­sant en mon­tée dès lors qu’on gère son al­lure avec les dé­railleurs. Et là, il faut dis­po­ser d’une cer­taine ca­dence de pé­da­lage, car en rou­lant en force, on s’épuise, à moins d’avoir des watts à re­vendre. Le confort du vé­lo per­met éga­le­ment de ga­gner en ef­fi­ca­ci­té.

Confort

Le point fort du Wi­lier est bien le confort, no­tam­ment sur l’ar­rière, où la flexi­bi­li­té du sys­tème Ac­ti­flex colle le vé­lo à la route et di­mi­nue les se­cousses. On gagne en mo­tri­ci­té et on se sent moins bri­dé quand il s’agit de dé­ve­lop­per sa puis­sance sur de mau­vaises chaus­sées. L’avan­tage de cette aug­men­ta­tion du confort se ré­vèle sur le pa­vé ou des routes consti­tuées de plaques de bé­ton. À basse vi­tesse, on res­sent moins le gain de confort, on est presque ten­té de rou­ler plus vite ! Sur l’avant, c’est da­van­tage la po­si­tion qui amé­liore le confort que le vé­lo en lui-même. La po­si­tion haute et courte ain­si que le pla­ce­ment plus à l’ar­rière per­mettent de li­mi­ter les contraintes dor­sales.

Pi­lo­tage

Le vé­lo s’ins­crit bien dans les tra­jec­toires. Le fait que sa roue ar­rière ne tres­saute pas amé­liore net­te­ment ce point. Il est pré­cis, stable et peu sen­sible aux per­tur­ba­tions ex­té­rieures. Le vent la­té­ral ou les pe­tits chocs sur l’avant n’ont pas vrai­ment d’in­ci­dence sur la te­nue de route. Là en­core, on est face à un vé­lo de cy­clo­spor­tif, donc plus stable que ma­niable.

Ac­ces­soires

Les points d’ap­pui s’avèrent idéaux pour ce type d’ac­ti­vi­té. Le gui­don Wi­lier est es­thé­tique, ri­gide et confor­table. Le groupe mé­rite à lui seul un pa­ra­graphe, on y consacre donc une sec­tion spé­ciale plus loin. Les roues Ma­vic Cos­mic Exa­lith ap­portent une touche d’agres­si­vi­té, mais aus­si une cer­taine iner­tie res­sen­tie dans les re­lances. À voir si ce choix est per­ti­nent.

Rap­port qua­li­té-prix

Le Cen­to 10 NDR est bien étu­dié et bien fi­ni, en plus d’être confor­table. Mais le prix du vé­lo est quand même éle­vé, sur­tout par rap­port au poids et avec des étriers sur jante. L’er­reur se­rait de vou­loir ac­qué­rir un vé­lo ty­pé course, alors que cette ma­chine mise sur le confort, même si elle per­met de rou­ler vite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.