BEL­GIQUE

Mous­cron (Bel­gique) – Le cy­cliste mous­cron­nois de 56 ans a réa­li­sé son rêve en par­cou­rant 5 500 km en 35 jours.

Le Cycle - - Régions - V.C.

> Phi­lippe Jor­tay

Entre la France et Phi­lippe Jor­tay, c’est une longue his­toire d’amour. Le cy­cliste avait dé­jà fait le tour de l’Hexa­gone dans sa jeu­nesse. Puis, la nos­tal­gie ai­dant, Phi­lippe s’est re­mis en tête de re­par­tir à l’aven­ture : « Il y a deux ans, j’ai ache­té un scoo­ter que j’ai uti­li­sé pour re­vivre l’aven­ture. Ce pé­riple m’a lais­sé des sou­ve­nirs in­ou­bliables, mais à mon re­tour, je me suis mis en tête de le re­faire à vé­lo. » Un pro­jet qui a né­ces­si­té pas mal de pré­pa­ra­tion et d’en­traî­ne­ment : « J’ai par­ti­ci­pé à de nom­breux BRM et me suis même qua­li­fié pour le Pa­ris-Brest –Pa­ris Au­dax, mais je n’ai pas pu y par­ti­ci­per. Je suis alors par­ti un mois faire An­tibes-Tho­non et Tho­non-Trieste, en pre­nant la base de bre­vets exis­tants. Les jambes étaient bonnes, mais il fal­lait en­core pré­pa­rer la lo­gis­tique. Cette fois, tout était bien pla­ni­fié. Je suis par­ti dé­but juin en sui­vant au mieux les li­mites ma­ri­times ou ter­ri­to­riales, soit plus de 5 500 km. » Si Phi­lippe Jor­tay a sur­tout em­prun­té des pe­tites routes pour évi­ter les grands axes, il a trou­vé la co­ha­bi­ta­tion avec les voi­tures plus dif­fi­cile que par le pas­sé, mais n’en garde pas moins des sou­ve­nirs ex­cep­tion­nels : « Je suis pas­sé par Oma­ha Beach, la veille des fes­ti­vi­tés or­ga­ni­sées en juin. L’émo­tion y était pal­pable, avec tous les vé­té­rans ca­na­diens et amé­ri­cains. Dans les Py­ré­nées, je suis tom­bé sur un nid d’aigles dans une ré­gion verte où j’ai par­fois chan­gé mon iti­né­raire pour es­ca­la­der d’autres cols. Si la va­rié­té des pay­sages est unique, il n’a pas tou­jours été fa­cile de gé­rer les élé­ments, no­tam­ment la cha­leur en mon­tagne et en Mé­di­ter­ra­née, ou un très gros et long orage, près d’As­cros, sur une très pe­tite route iso­lée avec des grê­lons, des éclairs, du gra­vier par­tout et un ruis­sel­le­ment d’eau sur plu­sieurs cen­ti­mètres. » De ce pé­riple du­rant le­quel il n’a dé­plo­ré qu’une seule cre­vai­son, Phi­lippe a gar­dé un car­net de bord qui lui per­met­tra de trans­mettre son ré­cit. À son re­tour, le cy­cliste mous­cron­nois avait dé­jà pro­gram­mé ses va­cances en fa­mille sur les bords du Da­nube. Avec les vé­los, évi­dem­ment !

Phi­lippe Jor­tay a vé­cu une ex­pé­rience in­ou­bliable lors de son tour de France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.