Une cer­taine « idée du cycle »

Lyon (Rhône) - Au 55 de la rue Frank­lin dans le 2e ar­ron­dis­se­ment, dans la pres­qu’île de la ca­pi­tale des Gaules, se trouve un ma­ga­sin aty­pique.

Le Cycle - - Régions -

Pour Axel Vi­de­lier, jeune homme de 28 ans ori­gi­naire de Lons-le-Sau­nier dans le Ju­ra, tout a com­men­cé il y a deux ans, en no­vembre 2015, par l’achat d’un vé­lo an­cien pour la mo­dique somme de 15 eu­ros, re­ven­du avec une pe­tite marge.

», nous dit-il fiè­re­ment. , ajoute-t-il, non sans une pointe de ma­lice. Ce qui l’in­té­resse avant tout : . fa­mille de cy­cliste, son père fait . Is­su d’une

. Axel Vi­de­lier se ren­dait à l’école à vé­lo lors­qu’il ha­bi­tait Lons-le-Sau­nier. Il a mon­té son com­merce pen­dant qu’il fai­sait en­core ses études à l’IFAG à Lyon où il a ob­te­nu une li­cence de ma­na­ge­ment, après avoir pas­sé un BEP me­nui­se­rie. Sa grande pas­sion c’est le vé­lo vin­tage avec des en­gins de marques my­thiques qu’il re­cherche, res­taure, ex­pose et met en vente. Des Peu­geot, des Flan­dria, des Bian­chi avec sa belle et lé­gen­daire cou­leur bleue, des Mo­to­bé­cane, des Col­na­go, entre autres, sont pas­sés entre ses mains. On croit voir ap­pa­raître là, dans son ma­ga­sin, les fi­gures de Thé­ve­net, Maer­tens, Cop­pi, Gi­mon­di, Ocaña, no­tam­ment. Il re­fait les sti­ckers et la pein­ture, il s’in­gé­nie à trou­ver les groupes et le ma­té­riel de l’époque, les res­taure et les rend im­pec­cables. Pour ce faire, il a re­cours à un ré­seau de col­lec­tion­neurs et de pas­sion­nés qui l’aide en cas de be­soin. Bien en­ten­du, Axel Vi­de­lier uti­lise des sites in­ter­net spé­cia­li­sés comme sans ou­blier Tout ce­ci pour le plus grand bon­heur de ses clients qui se trouvent en France, mais aus­si en Bel­gique, en Thaï­lande, au Ja­pon, en Al­le­magne ou en Suisse. Autre sec­teur qu’il dé­ve­loppe, c’est le VAE. Ap­pa­ru tout ré­cem­ment, le vé­lo à as­sis­tance élec­trique in­té­resse le pu­blic qui cir­cule à deux roues. Notre jeune en­tre­pre­neur dif­fuse trois marques, Ya­ma­ha, Riese et Mül­ler et Bosch. Si bien qu’avec ses deux ac­ti­vi­tés, le Lé­do­nien lyonnais d’adoption com­mence à se sen­tir à l’étroit. Il en­vi­sage de s’agran­dir, ou d’ou­vrir un lo­cal plus grand dans le centre de Lyon.

G.P.

Axel Vi­de­lier dans son ate­lier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.