Sa de­vise : « Hap­pi­ness is a race »

Nantes (Loire-At­lan­tique) – Le Bri­tan­nique Da­vid Guy­ler s’est dé­cou­vert une pas­sion pour le cyclisme de com­pé­ti­tion à la cin­quan­taine.

Le Cycle - - Régions -

Ar­ri­vé sur le sol français en 1994, Da­vid Guy­ler pose ses va­lises à Nantes quatre ans plus tard. Ce pro­fes­seur d’an­glais dans un éta­blis­se­ment d’en­sei­gne­ment supérieur, pra­ti­quait alors as­si­dû­ment la course à pied avec un cer­tain ta­lent (moins de 3 heures sur le ma­ra­thon). À la suite de bles­sures à ré­pé­ti­tion et à l’avè­ne­ment du cyclisme bri­tan­nique, c’est tout na­tu­rel­le­ment que Da­vid se tour­na vers la pe­tite reine en 2012 à presque 50 ans. Ses pre­miers tours de roues au Cy­clo club de Thoua­ré-sur-Loire furent alors le dé­clic pour l’ad­mi­ra­teur de Mark Ca­ven­dish et de Brad­ley Wig­gins. La pas­sion pour la course cy­cliste était née.

Da­vid est cham­pion de Loire-At­lan­tique D2 en 2017

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.