Un Time en es­sai ?

Le Cycle - - Courrier -

Je lis tou­jours votre magazine avec beau­coup d’en­thou­siasme. Une re­marque ce­pen­dant, vous ne par­lez ja­mais de la marque de cadres Time, il n’y a ja­mais d’es­sai route. C’est un peu dom­mage car c’est une marque 100 % fran­çaise. Je trouve qu’en Ita­lie, les marques na­tio­nales sont da­van­tage mises en avant. Je suis cer­tai­ne­ment un peu chau­vin car j’ai un vé­lo Time qui me sa­tis­fait en­tiè­re­ment. Bra­vo pour votre magazine mal­gré tout. P. Bar­riac ra­pide et à moindre coût sur les vé­los pour toutes les ca­té­go­ries de pra­ti­quants. Car si on parle sur­tout des pros, il faut re­te­nir que les courses ama­teurs sont très ex­po­sées comme en té­moigne le fla­grant dé­lit du mois d’oc­tobre. En outre, si chez les pros la so­lu­tion de la pige est fa­cile à mettre en oeuvre, il n’en se­ra pas de même au ni­veau ama­teur. Ce se­ra agréable jus­qu’à un cer­tain ni­veau de puis­sance car on au­ra la sen­sa­tion que le vé­lo « pousse ». Au-des­sus d’un cer­tain ni­veau d’in­ten­si­té et d’une cer­taine puis­sance dé­ve­lop­pée, on res­sen­ti­ra une perte d’énergie par ci­saille­ment. Le cou­reur sen­ti­ra une perte d’efficacité nette dans la trans­mis­sion de ses watts à la route.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.