Il a du ré­pon­dant !

Le der­nier-né des comp­teurs GPS de chez Sig­ma, le Rox 12.0 Sport en­tend bien jouer dans la cour des grands. Par son écran de 3 pouces et ses fonc­tions. Un pro­duit poin­tu, mais ac­ces­sible tech­ni­que­ment et fi­nan­ciè­re­ment par­lant.

Le Cycle - - Actus -

L e Sig­ma Rox 12.0 est un comp­teur GPS « mas­sif » de la classe des plus grands. Son boî­tier est équi­valent à ce­lui d’un té­lé­phone por­table, et fi­na­le­ment sa « puis­sance » n’en est pas loin. Il se connecte au Cloud via le wi­fi, mais il ne peut être lié au smart­phone par blue­tooth. Il n’y au­ra donc pas d’in­ter­ac­tion du­rant la sor­tie. En re­vanche, une fois ren­tré au do­mi­cile, le Rox 12.0 dé­char­ge­ra ses don­nées au­to­ma­ti­que­ment sur le Cloud. Au ni­veau du fonc­tion­ne­ment, ce Sig­ma est tac­tile et à bou­tons. En de­hors de ce­lui de mise en marche, il com­porte un bou­ton sur chaque flanc qui per­met de na­vi­guer dans les di­verses fe­nêtres. En­suite, on dis­pose en des­sous de l’écran de trois bou­tons : ce­lui de droite lance le chro­no, le gauche l’ar­rête et le cen­tral per­met de re­ve­nir à l’ac­cueil. On peut uti­li­ser l’écran tac­tile, qui se ma­ni­pule aus­si avec des gants. Il n’y a que l’hu­mi­di­té qui peut éven­tuel­le­ment frei­ner le « pi­lo­tage ». Le pa­ra­mé­trage du comp­teur s’ef­fec­tue en lo­cal, il faut en­suite le re­lier au wi­fi sur le­quel est connec­té l’or­di­na­teur qui re­ce­vra le lo­gi­ciel Sig­ma Da­ta Cen­ter, « obli­ga­toire » pour char­ger fa­ci­le­ment les iti­né­raires et dé­brie­fer les sor­ties. Cô­té ré­glages, on trouve ra­pi­de­ment tous les cap­teurs qu’ils soient en Ant+ ou en Blue­tooth, y com­pris ceux d’autres marques. À l’al­lu­mage, l’ac­qui­si­tion des sa­tel­lites et des cap­teurs est ul­tra­ra­pide. L’ac­tua­li­sa­tion des don­nées (vi­tesse, coeur, puis­sance) est sans temps de la­tence. On peut avoir jus­qu’à six fe­nêtres d’af­fi­chage, dont les champs sont per­son­na­li­sables par na­ture mais pas par nombre. Quand on est en mode na­vi­ga­tion, à l’ar­rêt, il suf­fit de tour­ner son gui­don pour voir que la flèche fait de même en temps réel. Le gui­dage est pré­cis, mais il oc­cupe alors tout l’écran – qui est quand même de taille ré­duite, obli­geant à avoir une cer­taine at­ten­tion. On peut char­ger via le Da­ta Cen­ter de nou­veaux iti­né­raires. On a éga­le­ment la pos­si­bi­li­té de pro­gram­mer une di­rec­tion, de trou­ver un dis­tri­bu­teur de billets ou un mar­chand de cycles à proxi­mi­té. En somme, un GPS com­plet qui couvre toute la com­mu­nau­té eu­ro­péenne. LA PRO­GRAM­MA­TION En termes d’au­to­no­mie, on comp­te­ra une grosse di­zaine d’heures avec cap­teur car­diaque, de vi­tesse et de ca­dence. La fi xa­tion s’ef­fec­tue sur un sup­port pla­cé en avant de la po­tence ou sur cette der­nière. L’em­preinte est iden­tique à celle de Gar­min, mais à 90°. Le GPS est un peu lourd, 123 g, donc il se­ra bon de l’at­ta­cher avec une cor­de­lette. Quand on connecte le Sig­ma via un câble USB sur l’or­di­na­teur, on peut alors sto­cker les fi­chiers en .zipslf et .fit. Néan­moins, il est im­pos­sible d’ou­vrir les .zipslf. Les fi­chiers .fit sont en re­vanche im­por­tables sur des lo­gi­ciels tiers comme Gol­denC­hee­tah. On y re­trouve toutes les in­for­ma­tions en­re­gis­trées, la car­to­gra­phie… Bref, on peut com­pa­rer. On a aus­si la pos­si­bi­li­té de pa­ra­mé­trer le Sig­ma pour qu’il se connecte au­to­ma­ti­que­ment au Cloud Sig­ma en ren­trant chez soi. Il peut en­voyer les don­nées de la sor­tie sur Stra­va, Trai­ningPeaks, GPSies et Ko­moot. On re­gret­te­ra qu’il ne soit pas pos­sible d’avoir une liai­son di­recte avec le té­lé­phone en rou­lant. Mais ce­la off re un peu de tran­quilli­té ! Il n’y a pas non plus de connexion avec les groupes élec­tro­niques. On ap­pré­cie la pos­si­bi­li­té de pro­gram­mer des en­traî­ne­ments frac­tion­nés et de bé­né­fi­cier d’un coa­ching per­ma­nent des ef­forts du­rant la sor­tie. On peut pla­ni­fier une dis­tance de ré­fé­rence et y en­re­gis­trer ses re­cords, ou pro­gram­mer des alertes pour ses ra­vi­taille­ments ou autres. Pour un bud­get plus abor­dable que la concur­rence, le Rox 12.0 ap­porte une pres­ta­tion de même ni­veau. Il faut juste chan­ger ses ha­bi­tudes de trai­te­ment.

Le Rox 12.0 est ven­du seul ou en pack avec les élé­ments ici pré­sen­tés. Il est com­pa­tible avec tous les cap­teurs du mar­ché dès lors qu’ils sont en Ant+ ou en Blue­tooth.

Il est pos­sible d’uti­li­ser ce Sig­ma pour pi­lo­ter son en­traî­ne­ment de fa­çon poin­tu en ren­trant les in­ten­si­tés car­diaques ou la puis­sance à at­teindre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.