Vous nous écri­vez

Le Cycle - - Sommaire -

Je pos­sède une paire de roues de la marque Miche ache­tées en 2014 au prix de 1 150 €, qui a cas­sé au bout de 13 000 km. Après plu­sieurs contacts avec le ma­ga­sin ven­deur (Sport 2 Roues, à Caen) qui me ren­voie vers l’im­por­ta­teur de la marque, M. Bar­bie­ri, qui me laisse sans ré­ponse ! J’ai eu une pro­po­si­tion de rem­pla­ce­ment du ma­ga­sin ven­deur à 400 €. Ça ne me pa­raît pas jus­ti­fié, vu l’état de cette roue. L’im­por­ta­teur m’a ré­pon­du par un mail en me di­sant qu’il n’avait rien à voir avec ça. Voi­là mon his­toire qui traîne de­puis juillet 2017. @ Re­né Be­zel­ga A prio­ri, avec un achat en 2014, vous n’êtes plus cou­vert par la garantie com­mer­ciale du pro­duit, ce qui ex­plique la fin de non-re­ce­voir du ven­deur et de l’im­por­ta­teur. Main­te­nant, s’il s’agit d’un vice ca­ché, c’est à vous de prou­ver son exis­tence au mo­ment de l’achat pour ob­te­nir ré­pa­ra­tion. Il vous fau­dra faire ap­pel à un expert pour prou­ver vos dires, vous pou­vez vous tour­ner vers l’as­sis­tance ju­ri­dique de votre as­su­rance. Par consé­quent, le geste de votre re­ven­deur est plu­tôt com­mer­cial, d’au­tant que rem­pla­cer un cer­ceau de jante re­vient aus­si cher que l’ac­qui­si­tion d’une roue neuve.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.