Qua­li­fi­ca­tion ap­pon­tage

Le Fana de l'Aviation - - Sommaire -

Pour les es­sais de l’“Éten­dard”, J.- M. Sa­get passe sa qua­li­fi ca­tion por­tea­vions en 1957 sur un an­tique “Hell­cat”.

En oc­tobre 1957, en vue des es­sais de l’“Éten­dard” IVM qui vient d’être com­man­dé par la Ma­rine, j’ef­fec­tue à Hyères un stage d’ap­pon­tage sur le F- 6F “Hell­cat”. Sé­jour agréable par­mi les Ma­rins. J’ai un peu l’im­pres­sion de re­jouer la guerre du Pa­ci­fique sur ce bon gros T- 6. On vole ver­rière ou­verte, les vi­rages re­la­tifs ont un rayon dix fois moindre que sur jet à 35 000 ft [10 670 m].

ces ASSP (ap­pon­tages si­mu­lés sur piste) au pe­tit jour en pas­sant au pied de la cha­pelle de Cos­te­belle. Der­nier vi­rage à 75 ft [23 m] en sur­vo­lant la lo­co­mo­tive à va­peur qui vient faire là son point fixe ma­ti­nal. Après une cen­taine de ces tours de piste un peu par­ti­cu­liers, l’of­fi­cier d’ap­pon­tage veut bien nous ad­mettre à bord. Qua­li­fi­ca­tion sur le Bois Bel­leau – ex- Bel­leau Wood US, porte-avions d’es­corte à pont en bois. Ce jour-là, il y a jus­te­ment chan­ge­ment de Pa­cha. Sur la pas­se­relle :

vous avez beau­coup d’ac­ci-

dents ?

! non… Une bar­rière tous les 10 000 ap­pon­ta­gesges en moyenne.”

dans la fou­lée, pre­mière bar­rière du jour par le lieu­te­nant de vais­seau T., un bon co­pain du Baz Louis [sic] qui de­vien­dra quand même ami­ral… … Il vou­lait ten­ter sa qua- li­fi­ca­tion en dé­pit d’une fièvre qui, nor­ma­le­ment, eût dû lui in­ter­dire l’ac­cès au cock­pit…

bien, nous voi­là tran­quilles pour 10 000 ap­pon­tages, n’est- ce pas ?”

tard, dans la jour­née, c’est au tour du chi­ba­ni, l’OE C. [sic], an­cien des PA [porte- avions] de la Royal Na­vy, de sur­vo­ler tous les brins d’ar­rêt et d’at­ter­rir ma­jes­tueu­se­ment dans la bar­rière. Pen­dant que le pont se dé­gage, j’or­bite à la ver­ti­cale de “Fu­rio­so” à 10 000 ft [3 050 m]. En­fi n, le Char­lie (au­to­ris ri­sa­tion d’en­trer dans le cir cir­cuit d’ap­pon­tage) nous est don­né.

PA me pa­rais­sait en somme re­la­ti­ve­ment gr grand vu de 10 000 ft mais par le tra­vers, à 300 ft [90 m], l’ef­fet d d’échelle est sou­dain bou­le­ver bou­le­ver­sé par la sil­houette d’un F- 6 qui vient d’ap­pon­ter et qui semble bien gros.

ou trois pré­sen­ta­tions pour rien. L’of­fi­cier d’ap­pon­tage m’en­voie le “wave-off” parce que mon ap­proche ne lui plaît pas. Puis un “cut” : ré­duc­tion, ren­du de main. Le pont ap­pa­raît sou­dain de­vant l’avion, ar­ron­di sans fi­nesse et ar­rêt

COLL. J. M. SA­GET

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.