La chute du “Val­ky­rie”

L’XB-70 pour­sui­vait une am­bi­tieuse cam­pagne de vols à Mach 3 lors­qu’un ba­nal es­sai tour­na à la ca­tas­trophe.

Le Fana de l'Aviation - - Sommaire N° 559/Juin 2016 - Par Alexis Ro­cher

Une mis­sion ba­nale tourne au dé­sastre pour le bom­bar­dier Mach 3 de l’USAF.

Avec une vi­tesse de croi­sière de Mach 3, l’XB-70 “Val­ky­rie” de­vait être le plus ra­pide des bom­bar­diers de tous les temps à la fin des an­nées 1960. Au grand dam des gé­né­raux du Stra­te­gic Air Com­mand, les mis­siles ba­lis­tiques le ren­dirent pour­tant ob­so­lète comme vec­teur de l’arme nu­cléaire. En 1959, il avait fal­lu aban­don­ner sa com­mande en sé­rie. Ce­pen­dant, deux ap­pa­reils furent construits pour une nou­velle pers­pec­tive pres­ti­gieuse : dé­fri­cher la voie au fu­tur su­per­so­nique de trans­port ci­vil SST lan­cé en grande pompe par le président John F. Ken­ne­dy en juin 1963. Le 21 sep­tembre 1964 se dé­rou­la le pre­mier vol dans une at­mo­sphère en­thou­siaste (lire Le Fa­na de l’Avia­tion n° 538 de sep­tembre 2014).

À la conquête de Mach 3

L’XB-70A-1 pas­sa Mach 1 le 12 oc­tobre et Mach 2 seule­ment le 24 mars 1965 – l’avion avait dû su­bir entre-temps un pre­mier chan­tier de mo­di­fi­ca­tions. En­fin Mach 3 fut at­teint le 14 oc­tobre. La per­for­mance avait été si contrai­gnante pour la cel­lule que l’XB-70A-1 fut dès lors res­treint à “seule­ment” Mach 2,5.

Le se­cond pro­to­type vo­la le 17 juillet 1965. Il bé­né­fi­cia par rap- port au pre­mier ap­pa­reil d’amé­lio­ra­tions lui per­met­tant de mieux af­fron­ter les grandes vi­tesses. Les in­gé­nieurs l’avaient bar­dé de cap­teurs afin de me­su­rer les ef­fets du vol su­per­so­nique. L’XB-70A-2 sui­vit son pré­dé­ces­seur sur la voie du vol à grande vi­tesse ; il at­tei­gnit Mach 3 le 3 jan­vier 1966.

Les bonnes per­for­mances s’en­chaî­nèrent alors sans trop de dif­fi­cul­tés. Le 19 mars, il dé­pas­sa 74 000 pieds (22 500 m) d’al­ti­tude. Le 12 avril, la vi­tesse re­cord de Mach 3,08 fut en­re­gis­trée et, le 19 mai, il vo­la à Mach 3 pen­dant 32 mi­nutes. Sans par­ler de triomphe, l’équipe des es­sais en vol pou­vait es­ti­mer viable l’avion à Mach 3.

USAF VIA US AIR FORCE TEST CEN­TER HISTORY OF­FICE

Juin 1966 : les res­pon­sables du pro­gramme de l’XB-70 ac­ceptent de réunir pour une séance pho­to les chas­seurs pro­pul­sés par des ré­ac­teurs Ge­ne­ral Elec­tric. De gauche à droite : le “Val­ky­rie”, un “Phan­tom” II, un “Ta­lon”, un “Star­figh­ter” et un “Ti­ger”.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.