Un éter­nel re­com­men­ce­ment ?

Le Fana de l'Aviation - - Sommaire N° 564/Novembre 2016 -

Soixante ans après sa pi­teuse conclu­sion, l’ex­pé­di­tion de Suez ré­sonne étran­ge­ment avec l’ac­tua­li­té et l’in­ter­ven­tion fran­çaise au Moyen-Orient. Même théâtre d’opé­ra­tions, moyens aé­riens mis en avant, même tech­nique. Il se mur­mure que des uni­tés opèrent en se­cret ici ou là. Des “Ra­fale” sur la Li­bye ? Of­fi­ciel­le­ment non… Tout au plus de la re­con­nais­sance re­con­nait-on du bout des lèvres, les doigts dans le pot de confi­ture. La di­plo­ma­tie étant tou­jours de mise, il ne faut pas frois­ser tel ou tel voi­sin ni dé­clen­cher les foudres d’un géant qui n’ap­pré­cie­rait pas que l’on pié­tine im­pu­né­ment ses plates-bandes. Dé­jà en 1956, les Russes n’avaient pas ap­pré­cié les fan­fa­ron­nades fran­co-bri­tan­niques et n’avaient pas hé­si­té à bran­dir la me­nace nu­cléaire. Alors il faut se dis­si­mu­ler, chan­ger de robe, trou­ver des sub­ter­fuges, fussent-ils fi­na­le­ment bien fra­giles. Voyez les F-84 fran­çais avec des étoiles de Da­vid, leurs pi­lotes par­tant avec des faux pa­piers après avoir tra­ver­sé in­co­gni­to l’Eu­rope. Bien sûr les pi­lotes de “Ra­fale” ne sont pas dans le même cas. Mais le se­cret est tou­jours de mise. L’his­toire n’est-elle pas un éter­nel re­com­men­ce­ment, dit-on par­fois… Je vous sou­haite une bonne lec­ture.

SHD

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.